Football

Avec deux victoires (face à Gand…) lors des trois derniers matches, Charleroi a relancé ses playoffs, alors que beaucoup avaient condamné les Zèbres à la sixième place, celle qui ne rapporte rien.

Mais comme souvent lorsqu’on les croit finis, les hommes de Felice Mazzù ont prouvé qu’ils avaient de l’orgueil en montrant un visage à la fois proche et éloigné de celui qu’ils avaient montré les semaines précédentes. Car on le sait, au Sporting, une victoire ne tient pas à grand-chose. Cela tient à ces fameux "détails qui font la différence" souvent cités par les joueurs après les défaites.

Mais quand tous ces détails s’alignent favorablement, le Sporting retrouve le visage qui lui a permis de réussir un gros début de saison et de se classer troisième de la phase classique. Et qui se compose de certaines caractéristiques indispensables.

(...)