Football Après une saison cataclysmique, Chelsea retrouve ses couleurs... et compte bien asseoir définitivement sa domination sur l'Angleterre !

Onze journées et dix points d'avance. Si l'on n'oserait trop s'avancer depuis un certain Barça-PSG, on peut tout de même affirmer que Chelsea est bien parti pour laver l'affront de la saison passée et endosser le costard de champion d'Angleterre pour la sixième fois de son histoire. Seul le Bayern, connu pour son outrageante mainmise sur la Bundesliga, possède une telle avance dans les cinq grands championnats. C'est dire...

Pour beaucoup, c'est Antonio Conte qui est le principal architecte de cette résurrection quasi christique. Son passage au 3-4-3, sa capacité à motiver ses joueurs comme personne, mais également sa façon de relancer les flops de la saison dernière sont autant d'atouts qui permettent aujourd'hui à Chelsea de retrouver un classement digne de son rang. Et de la qualité de son noyau.

© AP

Pour Eden Hazard, dont le but contre Arsenal vient d'être élu but du mois de février, la différence est flagrante. Buteur face à West Ham lundi dernier, le Diable rouge a inscrit son onzième goal en championnat. Il se rapproche de son record anglais (quatorze buts en 2013-2014 et 2014-2015). Au-delà des chiffres, c'est surtout son activité sur la pelouse qui impressionne. "Je suis plus central, désormais", explique le joueur dans un long entretien accordé au Telegraph. "J'aime être au milieu, je suis plus proche du ballon. Le manager veut que j'effectue des passes, des assists, que je crée des occasions et j'y arrive mieux, car ma position est plus centrale. Je n'ai pas à sans arrêt demander la balle dans les pieds. C'est complètement différent de la saison passée."

"Hazard est meilleur quand il joue entre les lignes qu'en contre-attaque", a confirmé Conte après la victoire contre les Hammers. "Il est très bon quand il reçoit le ballon et qu'ensuite, il efface son adversaire avant de marquer." L'ancien milieu de terrain de la Juventus avait également rappelé que son numéro 10 n'était pas à vendre. "Ce n'est donc pas important de connaître son prix...", avait-il ajouté en riant.

Côté stats, le constat est là: Hazard est plus dangereux que la saison passée... mais sans atteindre les sommets d'il y a deux ans (voir tableau ci-dessous). Malgré tout, Chelsea a totalement repris ses esprits, cornaqué par un Antonio Conte au bord de la crise d'apoplexie à chaque match. Une furia qui amuse Eden. "Je vois cela, mais pas durant les matches", rigole-t-il. "C'est incroyable. On ne le voit pas, mais on l'entend, c'est clair. Quand ma famille vient me voir jouer, je pense que mon père le regarde plus lui que le match. Parce que c'est marrant. Mais il est comme ça. C'était un super joueur. Aujourd'hui, il est coach et il a gardé le même esprit. C'est Antonio Conte."


"On est Chelsea, on doit être au top"

Au-delà de l'amuseur public, l'Italien est également un motivateur hors-pair. "C'est un manager fantastique, il apporte cet état d'esprit l'équipe", s'enthousiasme Hazard. "Même si l'anglais n'est pas sa langue maternelle, il parle beaucoup, pour donner confiance aux joueurs. On a bossé dur. On fait cela pour gagner des matches. C'est un privilège de de jouer avec lui. Espérons que l'on pourra remporter réaliser quelque chose ensemble."

Comme un doublé par exemple ? Chelsea reçoit ce lundi un Manchester United décimé (Zlatan Ibrahimovic est suspendu, Wayne Rooney, Marcus Rashford et Anthony Martial absents) avec comme enjeu une demi-finale de FA Cup. "Je n'ai jamais remporté la Cup, donc je voudrais la gagner", dit-il. "C'est le plus vieux trophée, donc, je sais que pour les fans, c'est vraiment important. Ca l'est également pour les joueurs, parce que Chelsea l'a soulevée quatre fois lors des dix dernières années." Avec un doublé à la clé en 2010...

© Reporters

Face à ManU, Chelsea a également l'occasion de frapper un grand coup contre un membre du Top 6. "J'ai déjà dit que ce serait l'équipe à battre lors de la seconde partie de saison", poursuit Hazard, qui évoque les "joueurs et le manager exceptionnels" dont disposent les Red Devils. "On est Chelsea. On doit être au top, parler sur le terrain. Et gagner des matches. On a tous quelque chose à prouver."