Football

À la sortie du stade de Brasilia, le Premier ministre à confié sa première réaction aux journalistes présents dans la capitale brésilienne.

Elio Di Rupo: "Il y a de la déception mais surtout un magnifique parcours"

"Il y a un peu de déception après cette défaite, mais il y a surtout un magnifique parcours dont on peut être très fier. Nous n'avions pas les dieux avec nous! Après leur goal, les Argentins sont parvenus à bien maîtriser le ballon". Pour Elio Di Rupo, il ne faut avoir "aucun regret". "La Belgique a fait très bonne figure et les Diables ont offert à tous le pays une formidable aventure, avec de la convivialité, de la fierté". Le premier ministre ne cache toutefois pas "un arrière-goût d'insatisfaction, mais le parcours est tellement exceptionnel qu'il faut s'incliner face à la loi du sport". Et de conclure: "il faut accepter cette défaite, mais surtout féliciter les joueurs et tout le staff de notre équipe nationale"c

Didier Reynders: "Il ne faut rien regretter. On retrouvera cette jeune équipe dans les années à venir"

"On est toujours déçu quand on est un supporter, mais on est avant tout déçu pour l'équipe", a réagi le ministre des Affaires étrangères. "Il ne faut rien regretter même si, à chaud, c'est très dur pour les joueurs. Mais on retrouvera cette jeune équipe dans les années à venir, lors de l'Euro en 2016 et à la prochaine Coupe du monde dans quatre ans". Pour Didier Reynderś les Diables rouges ne quittent vraiment pas la Coupe du monde "par la petite porte". "Il faut tout de même rappeler face à qui on jouait: l'Argentine de Messi". Ce qui a d'ailleurs le plus réjoui le ministre, c'est l'enthousiasme affiché par Lionel Messi au coup de sifflet final. "Le fait d'avoir franchi le cap de la Belgique semblait manifestement le soulager".

Propos recueillis par Pierre-François Lovens, envoyé spécial à Brasilia