Football

Une analyse de Michael Franken.

Il n'y a pas de match facile en Coupe du Monde. Ce poncif est sorti par tous les sélectionneurs à la veille d'une rencontre où leur équipe doit affronter une petite nation du globe. La Belgique a démontré, ce samedi, que ce concept n'avait pas tout le temps lieu d'être mais c'est tout à son mérité. Elle a eu le mérite de rendre ce match facile grâce à un premier quart d'heure tout simplement époustouflant.

(...)