Football

Faute d'accord salarial avec les joueuses, en grève, la Fédération danoise de football a annoncé mercredi l'annulation du match contre la Suède, qualificatif pour le Mondial 2019 dont l'équipe scandinave pourrait être privée. Dans un communiqué, la fédération danoise (DBU) a indiqué avoir prévenu son homologue suédoise que "les joueuses de la sélection nationale ne souhaitent pas se présenter au match de vendredi (20 octobre à Göteborg), qui ne peut donc pas se disputer".

Un désaccord financier oppose les footballeuses, vice-championnes d'Europe, à leur fédération. Après avoir disputé un match contre la Hongrie, elles ont entamé une grève et ne se sont pas entraînées lundi et mardi.

Selon leur syndicat, elles reprochent à la fédération de ne pas leur faire d'"offre financière raisonnable" pour couvrir leur engagement en sélection et réclament la signature d'une convention collective. En moyenne, elles touchent 14.000 couronnes par mois (1.460 euros). Le salaire de leurs homologues masculins n'a lui pas été révélé.

La DBU affirme avoir proposé d'augmenter de deux millions l'enveloppe consacrée à la sélection féminine pour la porter à 4,6 millions. Selon la fédération, l'équipe pourrait être sanctionnée par l'UEFA et/ou la FIFA et être exclue des qualifications pour la Coupe du monde 2019 qui se déroulera en France.

En août dernier, les Danoises s'étaient inclinées en finale de l'Euro 2017, battues par les Pays-Bas (4-2) devant leur public.

La question de l'égalité salariale des joueuses et joueurs de football agite de plus en plus de fédérations. Début octobre, les joueuses de la sélection norvégienne ont obtenu de gagner autant que les hommes. En avril, la Fédération américaine de football (US Soccer) et les joueuses de l'équipe nationale étaient parvenues à un accord similaire sur leurs salaires.