Football À Bruges, le Standard tentera de décrocher un succès qu’il attend depuis le 15 mai 2014 à Lokeren (1-3)

En prenant la mesure d’Anderlecht 2-1 mercredi, les Standardmen ont enchaîné un 16e match sans défaite à domicile en Pro League (18 si on compte la Coupe de Belgique). Sclessin est donc bien redevenu un bastion imprenable.

Mais à l’extérieur de ses bases, le Standard est bien moins souverain et cela ne date pas d’hier ! Depuis quelques saisons, les Rouches ont du mal à s’exporter. Depuis le début du championnat, ils ne comptent que quatre victoires en 16 matches à l’extérieur (pour huit défaites et quatre partages).

À l’aube de deux déplacements périlleux à Bruges et Gand, les Liégeois seraient donc bien inspirés d’inverser la tendance. "L’objectif est de remporter le plus de matches. On le fait parfaitement à domicile, il faut désormais en faire de même à l’extérieur", assurait, mercredi, Mehdi Carcela.

Mais l’international marocain sait qu’en PO1, son Standard a aussi énormément de mal à s’imposer en dehors de Sclessin. Les supporters liégeois attendent un succès à l’extérieur depuis quasiment…. quatre ans ! La dernière victoire en déplacement remonte déjà au 15 mai 2014 lors de la 9e journée à Lokeren (1-3 avec des buts de De Camargo, Ezekiel et Mpoku).

Sur ses cinq participations aux PO1 (2011-2012,2013,2014 et 2015), le Standard n’a remporté que six de ses 26 matches en déplacement dont trois lors de la fabuleuse épopée de 2011 sous Dominique D’Onofrio (1-3 à Anderlecht et Gand et 0-1 à Lokeren).

Cette saison-là, le Standard n’avait pas perdu le moindre match en PO1 et affichait 11 sur 15 à l’extérieur.

À l’inverse, les saisons 2011-2012 et 2014-2015 auront été les pires avec, à chaque fois, un point pris sur 15 en déplacement (1-1 à Courtrai en 2012 et 1-1 à Anderlecht en 2015).

Mircea Rednic arrive en deuxième position dans le classement des coaches rouches ayant pris le plus d’unités à l’extérieur en playoffs 1. Lors de la saison 2012-2013, les Liégeois avaient pris sept points en dehors de ses bases (0-2 à Bruges, 3-4 à Zulte et 1-1 à Genk).

Avec une défaite au compteur à Genk et quatre déplacements à venir, Ricardo Sa Pinto peut encore se hisser en tête de ce classement mais la tâche s’annonce plus qu’ardue puisque, à domicile, Bruges reste sur une impressionnante série de 47 matches sans défaite en Pro League (la dernière remonte au 12 décembre 2015 contre Anderlecht 1-4).