FC Bruges: Le point de l’espoir

V.L. Publié le - Mis à jour le

Football

| Toulouse 2 | Club Brugeois 2 |

Pendant un long round d’observation, les deux équipes ne sortirent pas d’une minute de silence en mémoire de Brice Taton, le supporter toulousain décédé l’avant-veille. Adrie Koster n’avait pas caché qu’il ne jouerait pas à visière découverte. De fait, la défense replâtrée du Club a tenu facilement le choc en première période. Sur un terrain bosselé, aucune des deux équipes n’affichait la volonté pour créer le danger.

Aussi, Stijnen ne dut s’employer que sur un envoi au ras du sol de Gignac, même si le portier brugeois, peu à son affaire hier, avait déjà failli être surpris par un coup franc rebondissant de Machado. Les Brugeois ne ripostèrent que par quelques banderilles.

Cela allait s’emballer au retour des vestiaires. Joseph Akapala sonna le tocsin ; au rebond d’un ballon mal dégagé par Nounkeu, le Nigérian, aux 20 mètres, y allait d’une superbe volée qui partait se ficher sous la lucarne du but toulousain. Peut-être euphoriques, les Brugeois laissaient trop de latitude aux Toulousains sur la phase suivante. Le ballon aboutissait dans les pieds de Sissoko, qui mystifiait Daerden, avant de tromper Stijnen au premier piquet.

Le portier brugeois allait trahir la résistance des siens, à moins de dix minutes de la fin. Sur une phase confuse, le Diable Rouge, en lutte avec Gignac, boxait le ballon sur l’épaule du buteur toulousain, qui ne s’attendait plus à pareil cadeau. Alors que les Blauw en Zwart s’apprêtaient à avaler la pilule amère, Perisic surgissait sur un ultime coup franc pour offrir leur offrir un point mérité et important pour la suite de cette compétition.

Ivan Perisic avait le sourire en sortant des vestiaires. "Incroyable, lâchait-il. Un but à la 93e, c’est énorme. Je dois remercier Vargas pour ce qui doit bien être déjà son 10e assist ! Parfait."

Le Croate savourait une petite revanche face à une équipe française, lui l’ancien espoir de Sochaux. "J’ai joué deux saisons et demie en France. Je voulais montrer que je méritais une chance à ce niveau. Le partage est tout à fait logique." Le héros du soir était surtout soulagé. "Je suis en effet fautif sur le deuxième but. C’est une perte de balle de ma part qui est à l’origine de cette phase."

V.L.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM