Football Felice Mazzu était fou furieux sur l’arbitrage et n’a pas mâché ses mots.

On a rarement vu un entraîneur si fâché sur l’arbitre que Felice Mazzu. Devant les caméras de VOO, il déclarait : "C’est un vrai scandale. Où était le VAR ? Où ? Tout le monde dans le stade a vu qu’il n’y avait pas penalty. Sauf l’arbitre et le VAR. Une plainte ? (Ironique) Je ne sais ni lire, ni écrire, donc je ne porte pas plainte. Non, ceci n’est pas normal. Charleroi se tait, comme toujours. (En faisant allusion à Anderlecht) On doit peut-être pleurer dans les journaux, pour que les arbitres sifflent pour nous la semaine prochaine."

À la conférence de presse officielle, il était encore plus remonté. "Charleroi est une petite équipe. C’est très facile à nous niquer. (Après un silence) Niquer, cela veut dire baiser. On met des télés, du VAR, on met des arbitres dans des camions. On dit que quand des joueurs demandent le VAR, ils reçoivent la jaune. Or, cela ne se fait pas…"

Selon Mazzu, le VAR a décidé. "C’est ce que Boucaut nous a dit. Alors que c’est Teodorczyk qui fait la faute. Charleroi s’est fait niquer. Quand nous parlons dans les journaux, on se fait critiquer. À quoi sert ce VAR ? À donner un penalty à la 92e à Bruges. C’est plus facile. Cela commence à bien faire.."

Mazzu était de plus en plus fâché. "Pas grand monde n’a les couilles de bouger. Tout le monde va se taire et accepter. Mais on n’a pas pris de points, alors qu’on ne méritait pas d’être battu. Il faut arrêter de se foutre de notre gueule. Franchement. Les joueurs gagnent leur vie en gagnant des points. Quels que soient leurs décisions, un arbitre et le VAR sont quand même payés."

Hein Vanhaezebrouck était moins formel au sujet du penalty obtenu par son équipe. "C’était très difficile à voir. Celui de la semaine passée (contre Spajic) était plus clair. Je comprends la réaction de Felice, mais je me souviens du penalty léger qui a sanctionné Deschacht à Anderlecht-Charleroi. Là, nous étions la petite équipe. Au niveau des décisions de l’arbitre, nous ne sommes pas parmi les heureux pendant lors de cette saison."

Et l’arbitre Alexandre Boucaut? Il a refusé tout commentaire malgré nos demandes vendredi soir…