Football Liverpool et Everton s'affrontaient ce vendredi soir en marge du troisième tour de la prestigieuse Cup anglaise. Outre la victoire 2-1 des Reds grâce à un but du défenseur le plus cher de l'histoire pour ses débuts, on retiendra cet incident entre Roberto Firmino et Mason Holgate, au cours duquel des propos racistes auraient été tenus par le premier.

Quelques minutes après l'ouverture du score par Liverpool sur un penalty de James Milner (35e), Roberto Firmino et Mason Holgate se disputent un ballon. Le défenseur des Toffees pousse alors son adversaire dans la tribune principale d'Anfield. Fou de rage, le Brésilien se relève et se dirige vers son opposant, maintenu tant bien que mal par Adam Lallana, Andrew Robertson et son capitaine James Milner.

© AP
© AFP
Durant l'incident, l'international auriverde aurait, selon lecture labiale, proféré en Portugais à Holgate : "Tu es fou ! Fils de p*** !" 

Tant la poussée, non sanctionnée d'un quelconque carton, que la réaction sont punissables, mais il pourrait y avoir bien plus que ces deux faits. On voit en effet sur les images que, dans un premier temps calme, l'Anglais s'emporte en plein milieu de l'échange. Et la raison pourrait se trouver dans des propos racistes proférés par Firmino.

Il est dès lors attendu que la FA, qui chapeaute le football outre-Manche, ouvre une enquête pour savoir si tel était bien le cas.

L'organisation se basera sur le rapport du match de l'arbitre Bobby Madley, qui s'est entretenu avec le quatrième officiel peu après l'incident et de nouveau avec le Toffee une fois le match terminé. Un rapport auquel sera joint la réaction de Holgate, tandis qu'il n'a pas été demandé à Firmino de réagir à cette phase.

© AFP

Les deux entraîneurs se murent dans le silence, Liverpool prêt à collaborer

Liverpool a d'emblée réagi, indiquant par voix de son attaché de presse " être totalement prêt à collaborer à n'importe quel type d'enquête", et affirmant que Roberto Firmino en ferait de même.

Très nerveux tout au long de la rencontre, Sam Allardyce, le coach des vaincus, s'est par contre abstenu de commenter les faits. " Je ne dirai rien tant que rien ne sera entrepris par les autorités compétentes" explique l'ancien sélectionneur de l'équipe nationale anglaise. 

Pour sa part, Jürgen Klopp n'a pas non plus donné son avis sur la phase en question. " J'ai entendu quelque chose à ce sujet mais je ne peux rien dire pour l'instant" expliquait l'Allemand après la victoire des siens, quelque peu éclipsée par cette polémique. " Le quatrième assistant m'a parlé de l'incident après le match mais je n'avais pas bien compris de quoi il s'agissait."

Si les allégations à l'encontre de Firmino venaient à se confirmer, l'ancien joueur de Hoffenheim risquerait gros. Pour des faits similaires, Luis Suarez, à l'époque à Liverpool, avait été suspendu sept matches et avait écopé de 40.000 livres d'amende pour des propos racistes tenus à l'encontre de Patrice Evra le 15 octobre 2011.