Football Cédric Roussel se souvient de cette triste après-midi de mai 2005, quand, lors de la dernière journée, Ostende, alors relégué, forçait le Standard à jouer son avenir européen via des test-matches

Dimanche à Ostende, pour le compte de la dernière journée, le Standard jouera sa place dans le top 6, là même où, en mai 2005, il avait joué sa qualification européenne. Le 21 mai 2005, Ostende, déjà relégué, reçoit la bande à Dominique D’Onofrio, qui restait sur un bilan de 46 sur 57 en championnat, et qui se livrait un duel à distance avec Genk pour la 3e place synonyme de qualification pour la défunte Coupe de l’UEFA. Au coup d’envoi de cette ultime journée, les Liégeois comptaient deux unités d’avance sur Genk qui se rendait au Cercle de Bruges.

"C’était un match hyperimportant, il ne nous manquait que trois points pour terminer devant Genk et assurer l’Europe", se souvient Cédric Roussel, titulaire et unique buteur rouche ce jour-là.

(...)