Football

La coupe du monde de football, c’est dans deux mois et quelques poussières. Autant dire que l’échéance approche et que l’excitation commence tout doucement à monter.

Las, il y a lieu de se faire un petit peu de mouron pour les Diables Rouges et singulièrement pour le secteur défensif de l’équipe nationale.

Au rayon des gardiens de but, pas de quoi paniquer mais pas de quoi pavoiser non plus. Simon Mignolet ne sort plus du banc de Liverpool et cette inactivité n’est pas des plus rassurantes même si un “keeper” ne perd pas aussi vite ses sensations qu’un joueur de champ quand il ne joue pas.

A Chelsea, Thibaut Courtois ne semble plus tout à fait aussi souverain que naguère. Il souffre quelque peu de la petite forme de toute son équipe, encore tenue en échec au cours du week-end, à domicile, contre West Ham et désormais cinquième à...27 points de Manchester City, à 14 points de Manchester United et à 10 points de Tottenham et de Liverpool.

Finalement, le plus en forme des trois est Koen Casteels qui a permis à Wolfsburg de “garder le zéro” deux fois de suite et à se donner un peu d’air au classement. Contre Fribourg, Casteels a même arrêté un penalty.

Alderweireld a disparu des radars


Si l’on s’intéresse aux défenseurs, l’inquiétude montre le bout de son nez. Thomas Meunier ne joue presque plus du tout avec le Paris Saint-Germain. Certes, il a été aligné vendredi à Saint-Etienne (score final 1-1) mais son match a été diversement apprécié. Certains commentateurs ont parlé “de partie irrégulière” de sa part, lui reprochant d’avoir été régulièrement en difficulté face à la vitesse de Monnet-Paquet et de n’avoir pas été exempt de tous reproches sur le but stéphanois.

Pour Toby Alderweireld, les temps sont encore nettement plus durs. Il a été longtemps blessé et depuis sa guérison, il ne retrouve plus sa place dans l’équipe et même dans le groupe, ce qui est encore plus inquiétant. Or, il a absolument besoin de temps de jeu pour retrouver son niveau qui, contre l’Arabie Saoudite, fin mars, a été mauvais en première mi-temps.

Vincent Kompany a certes retrouvé une bonne forme physique et sa place en défense centrale à Manchester City. Mais cette défense a encaissé... six buts en deux rencontres (trois contre Liverpool en match aller des quarts de finale de la Ligue des champions, mercredi passé, et trois contre Manchester United samedi). Et Kompany, s’il a ouvert le score, a été dépassé par Pogba puis par Smalling sur deux des trois buts mancuniens.

Il y a toutefois de bonnes nouvelles: elles viennent de Thomas Vermaelen, titulaire et impeccable avec le Barça contre Leganes, et de Jan Vertonghen, qui s’est définitivement érigé en patron de la défense de Tottenham.

Bref, il existe des raisons d’être confiant mais aussi des motifs d’appréhension. Car, d’éventuels flottements dans l’arrière- garde belge se paieront cash en Russie.