Football La France et l’Angleterre se sont qualifiées ce lundi pour les quarts de finale de l’Euro 2004 de football lors desquels elles affronteront respectivement la Grèce, le 25 juin, et le Portugal, la veille. Pour la dernière journée, décisive du groupe B, les Français se sont imposés (3-1) à la Suisse tandis que les Anglais venaient à bout (4-2) de la Croatie. A Coimbra, les Français attaquaient la rencontre avec appétit mais les Suisses se créaient une belle occasion (14) sur un coup franc de Hakan Yakin détourné en corner par Barthez. Même action, mais côté Bleu, par Henry quelques minutes plus tard. Même effet mais, sur le corner frappé par Pires, Zidane marquait de la tête (20). Les Bleus n’avaient pas le temps de savourer. Sur une relance hasardeuse de Silvestre interceptée par Cabanas, les Helvètes égalisaient (26) par le jeune (18 ans) Vonlanthen, le remplaçant de Frei, suspendu. Sur centre de Zidane, une tête à bout portant (44) de Henry ne trouvait pas le cadre. A la reprise, les Bleus semblaient désireux d’imposer leur tempo mais commettaient trop de maladresses. Et la fébrilité de la défense continuait de faire planer le spectre de l’élimination. Henry, buteur muet depuis le début du tournoi, se réveillait à point et redonnait l’avantage aux Français (76). Ressuscité, le Gunner doublait la mise (84), assurant définitivement la qualification des siens et une première place au classement du groupe qui leur promettait un quart de finale contre la Grèce le 25 juin à Lisbonne. Dans la capitale, lundi, l’affaire s’engageait mal pour les Anglais qui encaissaient dès la 5e minute un but marqué à bout portant par Niko Kovac. A ce moment, les Anglais étaient éliminés, les Croates qualifiés. A l’approche de la demi-heure, Beckham ne pouvait transformer un coup franc bien placé mais la domination anglaise se faisait plus constante. L’obstination finissait par payer et, à l’énergie, Scholes égalisait de la tête (40). Les Anglais récupéraient le billet pour les quarts. Ils le tamponnaient dans le temps additionnel de la première période (45+1) par Rooney. Au retour des vestiaires, l’Angleterre repartait sur le même pied. Ils dominaient, les Croates pliaient puis rompaient, face à Rooney qui signait un nouveau doublé (68). Beckham et ses camarades, avaient le tort de se relâcher. Tudor en profitait pour réduire la marque (73) et rappeler les Anglais à la réalité jusqu’à ce que Lampard leur redonne de l’air (79). L’essentiel était pourtant fait. L’Angleterre avait rendez-vous avec le portugal en quart de finale le 25 juin. La précocité de Vonlanthen L’attaquant suisse Johan Vonlanthen, 18 ans, qui a marqué contre la France lors de la dernière journée du groupe B de l’Euro-2004 de football, est devenu le plus jeune buteur de l’histoire dans une phase finale de Championnat d’Europe des nations. A 18 ans 4 mois et 20 jours, l’attaquant du PSV Eindhoven (1re div. néerlandaise) bat ainsi le record établi jeudi dernier par l’attaquant anglais Wayne Rooney (18 ans, 7 mois et 24 jours) contre la Suisse (3-0). Vonlanthen, né le 1er février 1986 d’un père suisse et d’une mère colombienne, remplaçant lors des deux premiers matches et entré en jeu au cours du deuxième (83), profitait de l’absence d’Alexander Frei, suspendu 15 jours à titre conservatoire lundi pour avoir craché sur l’Anglais Steven Gerrard.