Football

Le Paris Saint-Germain a arraché sa qualification pour les quarts de finale de la Ligue des champions de football en partageant l'enjeu 2-2 sur la pelouse de Chelsea après prolongation. Les deux équipes avaient partagé 1-1 à l'aller, au Parc des Princes. Les Parisiens, qui toucheront une prime individuelle de 250.000 euros, ont réussi un vrai exploit puisque leur star Zlatan Ibrahimovic a été exclu dès la 31e minute pour un tackle sur Oscar et ont donc joué une heure et demie à dix contre onze sur la pelouse du leader du championnat d'Angleterre. Exploit aussi des hommes de Laurent Blanc car ils ont été menés à deux reprises via Cahill (81) et Eden Hazard (96 sur penalty) mais à chaque fois une reprise de la tête des défenseurs brésiliens David Luiz (86) et Thiago Silva (114) a réussi à tromper Thibaut Courtois et à ramener l'égalité au marquoir.

Le PSG n'a pas volé sa place car jamais son infériorité numérique ne s'est remarquée et la décision aurait pu tomber plus vite, un envoi de Edinson Cavani heurtant le poteau (58) alors que la marque était encore de 0-0.



Le Bayern s'amuse (7-0)

En supériorité numérique dès la 3e minute, le Bayern Munich a logiquement dynamité le Shakhtar Donetsk (7-0) pour rejoindre les quarts de finale de la Ligue des champions, mercredi à l'Allianz Arena.

Un tâcle maladroit d'Oleksandr Kucher sur Mario Götze dans la surface, un carton rouge pour l'Ukrainien et un penalty transformé par Thomas Müller: l'expulsion (3e) la plus rapide de l'histoire de la C1 a mis fin au suspense né du 0-0 du match aller. L'ancien record de l'exclusion la plus rapide était détenu par Valérien Ismael (5:52 lors d'Inter Milan-Werder Brême, le 14 septembre 2004).

Le géant bavarois n'a eu ensuite qu'à enfiler les buts pour valider son billet dans le Top-8 pour la quatrième année de rang et poursuivre le rêve d'une nouvelle finale, après l'échec de 2012 et le triomphe de 2013. D'autant que la finale aura lieu à Berlin!

Guardiola avait aligné une équipe ultra offensive avec un quatuor Ribéry-Götze-Müller-Robben, derrière Lewandowski pour faire sauter cette fois le verrou ukrainien, qui avait tenu tête à Lviv face à un Bayern réduit à dix après l'heure de jeu. En face, Donetsk était venu en Bavière avec cette fois du jeu dans les jambes, le championnat ukrainien ayant repris le 28 février.

A dix et mené 1-0, le Shakhtar ne devait plus croire qu'à un miracle pour contrarier le géant bavarois, même si ce dernier se montrait plutôt maladroit, presque gêné de l'avantage numérique.

Mircea Lucescu a réorganisé son équipe en sortant Taison pour Kryvtsov et Guardiola a rappelé Robben (19), légèrement touché aux ischios, pour lancer Rode. Après des tentatives manquées de Lewandowski, Jérôme Boateng mettait le Bayern à l'abri peu après la demi-heure de jeu (2-0, 34). La seconde période fut un calvaire pour les Ukrainiens et particulièrement le gardien Pyatov. Ribéry (49) a marqué le 17e but de sa carrière en C1, Müller (52), le défenseur central Holger Badstuber, a inscrit son premier but en Ligue des champions (63), puis Lewandowski (75) et Götze (83) fixait le score à 7-0.

Le Bayern a égalé son record à domicile en C1, trois ans après la punition identique infligée à Bâle à ce même stade de la compétition.