Il sauve à nouveau les Rouches

D.D.M. Publié le - Mis à jour le

Football

Assis à une table chez Caruso, à Droixhe, avec son agent, Kismet Eris, et son frère, Baris, Sinan Bolat se revoit six mois plus tôt. La presse, belge et turque, est là pour avoir les réactions du héros. Grâce à son but à la 95e minute contre l’AZ, le gardien a qualifié le Standard pour l’Europa League. Comme après le penalty arrêté à Gand, décisif pour le titre, il est à nouveau considéré comme le sauveur. "L’attention est encore plus grande qu’après le penalty", note Sinan Bolat, sollicité de toutes parts depuis le coup de sifflet final. "Dans le vestiaire, le coach et mes coéquipiers m’ont félicité. J’avais aussi des dizaines de messages sur mon GSM : de ma famille, de mon agent, de mes amis mais aussi de gens que je ne connaissais pas. Sans oublier Guy Martens, mon ex-entraîneur à Genk, ou l’entraîneur des gardiens et des coéquipiers de l’équipe nationale turque Puis j’ai donné plusieurs interviews. A la sortie du stade, beaucoup de supporters m’attendaient. Puis je suis retourné chez mes parents."

Un repas traditionnel préparé par sa maman l’attendait. "Je suis arrivé vers 1 h 30. Ma maman, mon papa m’ont félicité. On a regardé les images du but à la télé. C’est incroyable. Je suis monté à la demande du banc mais je n’y croyais pas. Et puis, sur ce superbe coup franc de Nicaise, je me suis retrouvé au bon endroit et j’ai effectué le geste parfait. J’avais un avantage sur mon adversaire : au niveau du timing, au niveau de l’effet de surprise Cela fait plaisir à voir. Pareil pour le sprint que j’ai piqué pour fêter cela. Personne n’a su m’attraper. J’ai peut-être été plus vite qu’Usain Bolt (rires)"

Après avoir fêté la qualification au thé et à la limonade, Sinan Bolat est encore allé voir sur Internet ce qu’on disait et montrait de son but. "Je suis allé me coucher vers 3 h. Vu la fatigue, physique et mentale, je me suis facilement endormi. Je me suis réveillé vers 10 h. J’ai directement été acheter les journaux pour voir ce qu’on disait du match."

Sinan Bolat avait dit, mercredi, qu’il souhaitait que la presse n’en fasse pas des tonnes. "On parle surtout de ce but, mais je suis aussi content des arrêts que j’ai faits plus tôt dans la rencontre. Cela a permis de rendre cette dernière action décisive J’ai eu des bons et de moins bons moments dans cette Ligue des Champions. Mais ce but efface tout et nous permet d’atteindre notre objectif : passer l’hiver européen ! J’espère que cela nous boostera aussi en championnat !"

En milieu d’après-midi, la préparation de Roulers débutait déjà. Au programme : repos pour les titulaires, dont Sinan Bolat. Le gardien a terminé sa journée sur Canvas, dans l’émission "Phara".

D.D.M.

Facebook

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM