Football

ENVOYÉ SPÉCIAL EN FRANCE JEAN-FRANÇOIS PRÉVOST

CAEN: Planté, Seube, Thiam, Benaskar, Gillet (54e Sorbon), Zubar, Eudeline, Deroin (80e Bakari), Lesoimier (75e Matic), Samson (83e Valero), Grandin.

CHARLEROI: Laquait, Defays, Kere, Ciman, Varga (53e Reina), Brogno (46e Sterchele), Oulmers (46e Bangoura), Chabaud, Kraouche, Christ (69e Detal), Orlando.

ARBITRE: M. Esneu.

AVERTISSEMENTS: Kere, Defays, Sterchele.

EXCLUSION: 74e Thiam (2j).

LES BUTS: 39e Grandin (1-0), 64e Kraouche sur pen. (1-1), 89e Chabaud (1-2).

OUISTRHAM Les Zèbres n'ont sans doute pas retrouvé leur brio dans la banlieue caennaise (dans les installations d'un club qui vient juste de rejoindre la division d'honneur qui correspond à notre P 1 mais dont le terrain est impeccable), où ils ont été conviés à rencontrer des adversaires normands... nettement supérieurs à ceux de Tampere qui les avaient éliminés en Coupe Intertoto, mais ils ont au moins fait preuve du punch demandé par Jacky Mathijssen.

Paradoxalement, Charleroi était mené à la marque au bout d'une première mi-temps plus convaincante sur le plan footballistique et il a marqué deux buts quant il lui a fallu livrer un combat. Le but inscrit par Grandin (un produit de Caen, âgé de dix-sept ans, dont on reparlera) aurait pu déstabiliser les jou- eurs de Charleroi qui ont effectivement traversé un quart d'heure de reprise difficile avec des interventions remarquables de Laquait face à Grandin à deux reprises, Samson et Deroin, de nouveau au bout d'une action de Grandin. Les Carolos eurent le mérite de réagir. L'égalisation survenue sous la forme d'un penalty transformé par l'excellent Kraouche en conséquence d'une faute de Thiam sur Sterchele (très présent, lui aussi) leur apporta incontestablement plus d'assurance. Malheureusement, la faiblesse de l'arbitrage diminua l'intérêt de la fin de match que ponctua néanmoins Chabaud d'un envoi d'une pureté exceptionnelle adressé de vingt-cinq mètres dans l'angle supérieur droit.

Ce succès a redonné une dimension au Sporting de Charleroi qui devrait être prêt pour la reprise du championnat fixée au dimanche 7 août face au GBA. Un Sporting dont les éléments ont retrouvé la poigne.

«Voilà un match intéressant, expliqua Jacky Mathijssen. J'ai vu à l'oeuvre deux équipes qui en voulaient, animées de la seule intention de s'imposer, mais je suis particulièrement satisfait d'avoir vu mes garçons répliquer enfin à l'engagement de leurs adversaires. Ils ont eu la force de ne pas se laisser manger et ce comportement me rassure à l'approche des choses sérieuses. Cela, face à des Caennais qui ne sont pas les premiers venus et dont les deux jeunes attaquants m'ont séduit. Précisément, je suis satisfait de ma défense qui s'est très bien comportée. Celle-ci est forte collectivement mais j'ai quand même pu relever (NdlR: une fois de plus) que je pouvais compter sur Ciman. Celui- ci s'avère désormais une option quant au remplacement de Kargbo.»

Va-t-on dès lors revoir un Charleroi plus conquérant? «Je reconnais que nous devons encore hausser notre niveau de jeu mais c'était impossible sans que nous ayons retrouvé un véritable état d'esprit. Maintenant que nous y touchons, nous allons pouvoir travailler dans le sens escompté.»

Un coup de barre, on redémarre mais en tout cas on a revu un Charleoi solide avec des valeurs sûres. Les Zèbres ont démontré qu'ils étaient susceptibles d'exploiter les situations... ce qui leur avait pleinement réussi au cours du championnat précédent: «Nous allons pouvoir progresser en ce sens et je ne doute pas - je n'ai d'ailleurs jamais douté - que nous serons prêts pour le grand rendez-vous!»

L'entraîneur limbourgeois du Mambourg a visiblement retrouvé la foi... que ses joueurs ont simplement récupérée!

© Les Sports 2005