Football

Marc Wilmots est-il déjà en train de préparer sa reconversion?

La présence, ce samedi, du Hesbignon au sein de l'équipe de Club RTL qui retransmettra en direct les débuts des Diables rouges en phase éliminatoire du prochain Championnat d'Europe des nations risque, en tout cas, de ne pas passer inaperçue. Dans un premier temps, nos confrères de l'avenue Ariane avaient souhaité associer l'image, extrêmement porteuse, de Marc Wilmots à l'ensemble des matches de la Belgique dont ils viennent d'acquérir les droits. L'intéressé a jugé plus prudent de se limiter pour le moment à la rencontre de demain...

Si Schalke le libère...

`Histoire de voir ce que cela donne, ajoute-t-il alors promptement, mais comme j'ai toujours quelque chose à dire sur n'importe quel sujet, j'imagine que tout se déroulera bien. D'autre part, je dois également rendre des comptes à mon employeur. Dès lors, il se peut que le programme de Schalke 04 ne me permette pas de me libérer à chaque sortie des Diables rouges. Principalement lorsque ceux-ci se produiront à l'étranger...´

Ce sont des instants extrêmement importants que Marc Wilmots vit actuellement. Sentimentalement d'abord: `J'espère de tout mon coeur que ces retrouvailles entre le public belge et notre sélection nationale seront une réussite.´ Personnellement, ensuite: opéré il y a sept semaines, le Hesbignon a rejoué, pour la première fois, hier soir. L'événement a eu lieu à Berlin. Où Schalke 04 était l'invité d'un tournoi triangulaire regroupant, aussi, les clubs du Hertha et de l'Union Berlin. La recette de celui-ci sera intégralement versée aux victimes des inondations auxquelles l'Allemagne paie depuis quelque temps un lourd tribut, humain et matériel.

Marc Wilmots manquera-t-il à ses équipiers?

`Je ne le pense pas, conclut le Hesbignon. Personnellement, je suis confiant. Le potentiel existe. Nous sortons d'une Coupe du monde convaincante, où nous avons sérieusement bousculé le futur vainqueur de l'épreuve. Par conséquent, pourquoi devrions-nous nous mettre à douter?´

Pourquoi, en effet?

© Les Sports 2002