Football

Le Standard et son joueur, Uche Agbo, ont décidé de porter plainte au pénal à l'encontre "des auteurs de cris racistes proférés et des chants anti-wallons entendu à plusieurs reprises" lors de son déplacement à Courtrai le 27 décembre pour le compte de la 21e journée du championnat de Belgique.

Le club liégeois a expliqué dans un communiqué vendredi que "tant aux yeux du club que du joueur, cela apparaît être une démarche nécessaire afin que cessent ces attitudes graves dans les stades de football".

Uche Agbo avait été exclu à la 42e minute sur une carte jaune et, à sa sortie du terrain, avait été la cible des supporters courtraisiens. Le milieu de terrain, 22 ans, a été "littéralement canardé de gobelets de bière" alors que d'autres supporters courtraisiens ont "scandé des propos racistes et xénophobes à son encontre", avait regretté le Standard. Agbo avait réagi par un doigt d'honneur en direction des tribunes et jeté une bouteille dans le public.

Le parquet de l'Union belge avait proposé 1000 euros d'amende à l'encontre de Courtrai et 500 à l'encontre du Standard, réclamant un match de suspension à l'encontre d'Agbo. Le Standard a refusé la transaction, le dossier est transmis à la commission des litiges de l'Union belge.

"Il est important de préciser que ces incidents auraient pu entraîner une action contre le club adverse, au même titre que les incidents du récent quart de finale de Coupe de Belgique à Anderlecht", a ajouté le Standard dans son communiqué. "Cependant, notre club tient à rester cohérent avec la position qu'il a toujours défendue par le passé : si, certes, les clubs ont l'obligation d'essayer de prévenir tout incident, ils ne peuvent être tenus pour responsables de n'importe quelle attitude de chaque personne présente dans le stade. En effet, on ne peut accepter que les fauteurs de troubles puissent toujours se retrancher derrière le club ou l'aspect collectif des incidents, car cela contribue à créer un sentiment d'impunité. Chaque personne doit savoir qu'en venant assister à un match de football, elle sera tenue de répondre individuellement de ses propres actes".