Football Ivan Leko ne compte vraiment plus sur les joueurs qui ont toujours l’esprit ailleurs.

Le Club Bruges aborde sa saison de confirmation avec une certaine circonspection. "On a mené une bonne préparation, juge Ivan Leko. Elle ne fut pas parfaite, alors que nous l’avons couronnée par un succès de prestige en Supercoupe. Je peux m’en accommoder, même si je déteste ces périodes floues où on parle davantage de transferts que de football. Je prévois que nous ne serons vraiment prêts qu’à la fin du mois de septembre. Jusque là, je ne sélectionnerai que les joueurs qui seront uniquement préoccupés par le prochain match et non par le club dans lequel ils pourraient rapidement évoluer."

Tous les champions de la saison dernière ne sont pas à l’unisson. Dès la reprise, l’entraîneur du Club avait d’ailleurs pris la décision de ne pas compter sur deux des figures de proue de la conquête du titre qui n’avaient pas tardé à manifester leur envie d’ailleurs : Diaby et Limbombe.

Si l’actualité autour du premier cité demeure discrète, les dirigeants brugeois ont sans doute esquissé une moue de dépit en actant la décision d’Huddersfield de renoncer à Anthony Limbombe : ce refus du club anglais les prive des 12 millions d’euros qu’aurait rapportés la transaction. Les responsables des deux clubs s’étaient pourtant accordés. Mais Huddersfield n’a pu souscrire aux exigences financières de Limbombe.

Les espérances de Premier League du joueur ne se sont pas estompées : Newcastle et Southampton sont entrés dans la danse.

Encore auteur d’un but en Supercoupe, Wesley peut également toujours partir. La liste de la Lazio Rome s’était partiellement refroidie. Elle s’est légèrement réchauffée en fin de semaine. Si Denswil pourrait finalement rester, Ivan Leko ne compte plus du tout sur Refaelov : l’Israélien négocie avec des clubs de son pays.