Football Ils n'étaient que neuf Diables, hier à Crainhem, pour préparer le premier match à enjeu de l'ère Vandereycken. Davy Schollen forfait, Stijn Stijnen pas encore là, Geert De Vlieger était le seul gardien présent. Il eut donc le plaisir de découvrir en tête-à-tête le nouvel entraîneur des gardiens de notre équipe nationale, Theo Custers.

"Mes premières impressions sont très bonnes, confiait le portier de Zulte-Waregem. J'avais déjà rencontré Theo il y a quelques semaines, nous avions déjà pu discuter ensemble de l'équipe nationale. Il essaie de travailler dans une atmosphère détendue tout en exigeant une concentration maximale. Avec lui, on s'amuse beaucoup tout en bossant très dur. C'était un entraînement très plaisant. Pourvu que ça dure !"

Geert De Vlieger, déjà appelé par René Vandereycken en février pour la rencontre amicale face au Luxembourg, signe un nouveau retour dans le groupe. Le gardien de 34 ans est encore plus souriant qu'à l'époque : il a quitté son statut de réserviste à Manchester City pour défendre le but de Zulte-Waregem. Malgré le début de saison manqué des Flandriens, Geert se sent revivre. "Je suis en pleine forme. Cela me procure beaucoup de plaisir d'être à nouveau titulaire... dans une équipe première. À City, je jouais toutes les semaines en réserves mais ce n'est pas la même chose. Je crois que si j'étais resté là-bas, jamais je n'aurais été appelé par le sélectionneur. Contre le Luxembourg, il ne s'agissait que d'un match amical. Ici, les choses sérieuses commencent : l'équipe a besoin de joueurs compétitifs qui jouent dans leur club."

Si Vandereycken tient sa ligne de conduite, Stijnen devrait rester numéro un. Pas de quoi troubler la quiétude de De Vlieger, qui en a vu d'autres. "On n'a pas encore évoqué le sujet avec le staff technique : je ne sais pas quel sera mon statut. Si on me demande de jouer, je suis prêt à relever le défi, mais si je dois rester sur le banc, la déception ne sera pas trop grande. Je compte déjà 43 sélections et je savourerai au mieux la 44e, puis la 45e..."

Mercredi soir, Geert De Vlieger foulera la pelouse de son ancien club, Anderlecht, où il a déjà joué... et brillé une fois cette saison, en Supercoupe. Le match avait été arrêté à la mi-temps sur un score nul suite à un violent orage. "J'espère que cette fois, le match ira jusqu'au bout ! Plus sérieusement, nous sommes tous très conscients de l'importance d'un premier match à domicile dans une telle campagne. Je suis persuadé que nous avons les qualités pour nous qualifier..."