Football

Kevin Mirallas a réfuté mardi avoir ressenti de la déception à l'annonce de la désignation de Roberto Martinez en tant que sélectionneur national. "Ce n'est pas le cas. La saison dernière j'ai connu une période difficile mais Martinez connaît mes qualités", a indiqué le Liégeois. "Je ne suis pas déçu par le choix de Martinez", assène Mirallas avec conviction. "Je sais qu'il me fait confiance. Il connaît mes qualités. Il ne m'aurait pas sélectionné, sinon".

Kevin Mirallas se montre par ailleurs positif en ce qui concerne l'ancien sélectionneur, Marc Wilmots. "J'ai toujours entretenu une bonne relation avec Marc. La fin fut malheureusement moins glorieuse mais il a bien et énormément travaillé pour l'équipe nationale. Il revient maintenant à Roberto Martinez d'apporter sa touche personnelle. Martinez apprécie le jeu basé sur la possession de balle et le pressing. Son onze de base ne devrait pas différer très fort de celui de Wilmots, je pense".

Kevin Mirallas a débuté la saison en force avec Everton et pour cause. "J'ai perdu quelques kilos", avoue-t-il. "La préparation avec Everton fut ardue et j'en ressens maintenant les effets. Je me sens plus fort sur le terrain. Je mange moins de pâtes, ce qui m'aide à perdre du poids".

La Belgique joue jeudi un premier match de préparation face à l'Espagne au stade Roi Baudouin avant d'entamer, à Chypre le 6 septembre à Nicosie, ses rencontres de qualifications pour la Coupe du monde 2018.


Matz Sels heureux d'être allé à Newcastle pour revenir chez les Diables

La première sélection élargie de Roberto Martinez aura permis à plusieurs joueurs de revenir au sein du noyau des Diables Rouges. C'est ainsi le cas de Matz Sels. Le nouveau gardien de Newcastle se félicitait de son passage en Angleterre, "une étape nécessaire pour retrouver une place en sélection", a-t-il estimé mardi.

"Je suis très content d'être de retour. J'ai déjà pu faire connaissance l'an dernier avec le groupe, je connais donc les autres joueurs. Tout le monde veut se montrer parce qu'il y a un nouveau sélectionneur. C'est un nouveau départ. Martinez a une autre approche que Wilmots. Il parle beaucoup individuellement avec les joueurs."

Matz Sels avait quitté La Gantoise durant l'entre-saison pour rejoindre Newcastle, relégué de Premier League en Championship. "Tout va plus vite en Angleterre", a directement remarqué Sels. "Nous avons aussi un super coach avec Benitez. Hein Vanhaezebrouck l'est aussi naturellement. Ce qui me convient très bien, c'est que tout se fait avec ballon avec Benitez. C'est l'école espagnole. Après un départ un peu difficile, nous avons pris le bon chemin. La Championship (D2 anglaise) est longue et difficile. Nous avons 46 matches au programme".

Matz Sels n'avait pas été repris par Marc Wilmots pour disputer le dernier Euro en France. "Je n'étais pas vraiment déçu de ma non-sélection. Je savais qu'il allait être très difficile d'y figurer. Et Wilmots avait déjà indiqué très tôt quels seraient ses trois gardiens. Mais j'espère bien sûr être là pour les prochains tournois."


Benteke est prêt pour une "nouvelle étape, tant chez les Diables qu'à Palace"

Christian Benteke a confirmé mardi qu'il était prêt pour entamer une nouvelle étape dans sa carrière, tant chez les Diables Rouges que dans son nouveau club, Crystal Palace. "Je suis impatient de me montrer à ces deux niveaux", affirme l'attaquant. "Crystal Palace est le bon choix", indique Benteke. "C'est un projet au sein duquel je vais pouvoir démontrer mes qualités. Je veux jouer à tout prix et c'est pourquoi j'ai quitté Liverpool. Je ne pense pourtant pas y avoir échoué. Le coach (Jürgen Klopp, ndlr) et moi n'avions pas la même vision. Je n'entrais pas dans le système de jeu qu'il préconise. J'étais un transfert de son prédécesseur (Brendan Rodgers, ndlr)".

"Palace n'était pas la seule option qui s'offrait à moi", poursuit l'ancien joueur de Genk. "Je pouvais gagner plus ailleurs mais j'ai désormais 25 ans, un âge-charnière. Je veux absolument me montrer cette saison. Pardew (le coach de Crystal Palace, ndlr) connaît mes qualités. Il sait que j'ai fait une bonne préparation avec Liverpool et que je n'aurai pas besoin de beaucoup de temps encore pour être prêt à jouer".

Chez les Diables aussi, c'est un nouveau chapitre qui s'ouvre pour Benteke. "Un nouveau staff, c'était nécessaire, selon moi. Martinez aime le foot offensif et soigné techniquement et cela devrait me convenir. Il n'a pas encore établi de hiérarchie parmi les avants".