Football

Marc Wilmots ne veut pas dévoiler l’équipe ou la tactique avec laquelle il va affronter la Macédoine après-demain. Mais cette fois, il nous étonnerait en sortant un lapin de son chapeau. Son équipe est faite, à une position près : celle du défenseur central.

En effet, Vincent Kompany est le seul point d’interrogation. Tout comme lundi, Kompany a travaillé individuellement avec Lieven Maesschalck, le physiothérapeute miracle des Diables rouges. Kompany a fait des déboulés et donne vraiment l’impression de se préparer pour le match de vendredi.

"Il progresse très bien, estime Lieven Maesschalck. Il a entamé la course à pied. Peut-il s’entraîner avec le groupe ce mercredi ? On va voir s’il ne ressent pas de réaction."

A Manchester City, Roberto Mancini prie pour que Vincent Kompany ne joue pas. "Je suis en contact quotidien avec le médecin de City, indique Lieven Maesschalck. Le plus important pour nous, c’est la santé de Vincent. Vous comprenez bien qu’on ne va pas prendre de risques avec lui."

Et Vincent Kompany, que veut-il ? "C’est évident : Vincent veut jouer !", indique son physio. Il veut toujours jouer. En tant que vrai capitaine, il veut aider son équipe. Par contre, n’oublions pas qu’il n’a pas joué pendant 45 jours."

En effet, le dernier match officiel de Kompany date du 26 janvier (0-1 à Stoke en Cup), lorsqu’il a été remplacé après 39 minutes. Son dernier match complet date du 19 janvier. Est-ce que le meilleur défenseur de la Premier League pourra cacher son manque de rythme dans un match international ? Ou faut-il opter pour un Daniel Van Buyten en grande forme ? A Marc Wilmots de choisir.

En pointe, Marc Wilmots va opter pour Christian Benteke, avec Eden Hazard à gauche et Kevin De Bruyne à sa droite, comme en Serbie. Dries Mertens, lui, sera sans doute sur le banc.

Dans l’entrejeu, le trio Witsel - Fellaini - Dembélé devra remporter le combat face aux Macédoniens. Outre Courtois, Alderweireld, Van Buyten ou Kompany, Vermaelen et Vertonghen devront éviter que la Belgique encaisse

Hier, la rumeur circulait comme quoi Luc Nilis (45 ans) viendrait renforcer le staff de l’équipe nationale en tant que coach des attaquants. "Faux", rétorque le chef de presse, Stefan Van Loock.

Par contre, l’ancien buteur d’Anderlecht et du PSV, qui est sans club pour le moment, a fait du scouting pour Wilmots. "Il est allé voir quatre matches pour moi, dont Malaga - Porto (NdlR : pour Defour), un match du PSV et un de West Bromwich. Et il a très bien fait cela. Il est passionné par l’équipe nationale."