Football

Le souvenir est encore douloureux pour les supporters du RWDM. Le matricule 47 fut radié en août 2002 et le FC Brussels, né sur ses cendres, s'est installé dans le stade Machtens. Si la rencontre de ce soir fait couler beaucoup d'encre, il est un autre derby bruxellois qui pourrait attirer les Rouge et Noir de coeur: le RWDM affronte Anderlecht... Milan pour le compte de la 4e provinciale brabançonne. C'est à cet échelon que le club molenbeekois a démarré sa nouvelle vie, après l'acquisition d'un nouveau matricule.

Dimanche, sur le coup de 15h, le RWDM, «le vrai», comme se plaisent à le dire ses plus fidèles supporters, pourra goûter à un duel entre les deux communes voisines. A la saveur particulière pour le portier molenbeekois, Laurent Straetmans. Il effectua toutes ses classes de jeunes à Anderlecht avant d'embrasser une carrière pro qui ne fut pas celle qu'il espérait. Ce qui l'incita à arrêter le football professionnel et à défendre les couleurs rouges et noires... «C'est vrai, j'ai un peu retourné ma veste! Quand j'étais gosse, je n'aimais pas le RWDM. Il y avait une rivalité naturelle et les matches étaient toujours tendus: on ne se faisait aucun cadeau. Mais aujourd'hui, c'est autre chose.» Gardien espoirs puis réserve à Anderlecht, Straetmans eut des contacts très sérieux avec Mouscron, Genk et La Louvière, mais la transaction capota à chaque fois. Le portier quitta alors la Belgique, pour la Thaïlande et les Etats-Unis. Avant de revenir sur nos terres, avec un passage à Rhode, au RWDM, puis à Malines. «J'avais ouvert un salon de coiffure et j'en ai eu marre du foot pro. J'ai décidé de jouer en P 4 avec le RWDM. C'est sûr, le niveau n'est pas le même. Mais je suis parfois surpris en bien.» Pour ses adversaires de dimanche, le club d'Anderlecht-Milan, la tâche ne sera pas facile... «Ça ne sera pa facile de tromper un tel gardien! Je crois qu'il faudra rentrer avec la balle dans le but...», s'exclame George Buscema, le capitaine de la formation anderlechtoise. «Pas sûr, on verra. C'est un derby, on sera méfiant», lui répond modestement le gardien.

Du côté d'Anderlecht-Milan, on affiche une légère préférence pour le... Brussels. «Bien sûr, nous avons grandi ici et on se sent proche du Sporting, explique George Buscema, qui effectua également toute sa formation à Anderlecht. Mais ils n'ont jamais rien fait pour nous. Je n'approuve pas leur politique de jeunes: mon fils a été contacté par Parme et jugé pas assez bon pour Anderlecht! Ce soir, Anderlecht est favori, mais nous supporterons le Brussels. Car le club a invité nos jeunes à venir voir la rencontre.» Les pronostics vont bon train, comme partout dans la capitale. «Je vois bien un 2-0 pour Anderlecht, commente Laurent Straetmans. Plusieurs anciens coéquipiers seront sur la pelouse, comme Christophe Kinet ou Saïd Makasi.» Avec l'un ou l'autre coup de pouce du destin, on aurait pu voir Straetmans dans les buts du Sporting... Mais le destin l'a amené ailleurs.

© Les Sports 2004