Football

Steven Martens, l'ancien Secrétaire-Général de l'Union belge de football, a trouvé un nouveau job, toujours dans le monde du football. Il vient d'être engagé pour diriger la stratégie et le département commercial de l'entreprise Double PASS, une spin-off de la Vrije Universiteit Brussel (VUB) disposant de plus de 15 ans d'expérience dans le domaine de la mesure et de l'analyse des performances des joueurs de football.

"De retour d'un été sabbatique. Prêt pour mener une nouvelle expérience chez Double PASS", a commenté Steven Martens, mardi matin, sur Twitter.

Le 9 février, après avoir essuyé pendant plusieurs mois des critiques sur sa gestion, Martens, 50 ans, avait démissionné de son poste de Secrétaire-Général de l'Union belge de football. Arrivé du monde du tennis où il s'était successivement distingué comme entraîneur, capitaine des équipes de Fed Cup et de Coupe Davis, directeur technique de la fédération flamande de tennis puis responsable du développement du tennis de haut niveau de la fédération britannique de tennis, il avait succédé, le 1er mai 2011, à Jean-Marie Philips.

En un peu moins de quatre années il aura considérablement dépoussiéré la "vieille dame", non sans s'attirer des inimitiés au sein de la fédération.

Double PASS (PASS signifiant Professional Academy Support System) collabore avec des clubs, des ligues et des fédérations, et non des moindres puisqu'on retrouve parmi ses clients les fédérations allemande, anglaise et américaine, mais aussi la Bundesliga, la Premier League ou la Major League Soccer.

"Steven inspire, stimule, soutient est est un 'faiseur'", a déclaré Hugo Schoukens, le patron de Double PASS à Sporza (VRT), pour expliquer son choix. "C'est aussi un visionnaire. Il a développé un plan stratégique pour le football belge, qui était unique. L'implémentation de ce plan a permis de développer une culture du football jamais vue auparavant en Belgique".

Steven Martens rejoint, au sein de Double PASS, quelques autres noms bien connus du football belge comme Ariël Jacobs, Henk Mariman ou Jean-François de Sart.