Football

L’ UEFA va présenter à la Fifa puis à l’Union européenne (UE) une résolution stipulant que " les joueurs âgés de moins de 18 ans ne doivent pas faire l’objet de transferts internationaux, que ce soit pour rejoindre l’Europe ou au sein de l’Europe ". Cette résolution a été adoptée lors de la réunion du Conseil stratégique de l’UEFA, qui rassemble des représentants de toutes les familles du football (fédérations, clubs, ligues et joueurs).

Michel Platini avait déjà défendu ce projet devant le Parlement européen, comparant notamment l’exploitation d’enfants dans la fabrication de ballons, à l’engagement de mineurs pour shooter dans ceux-ci. Le président français de l’UEFA avait également pointé la situation critique de nombreux jeunes extra-européens qui, n’ayant pas percé au plus haut niveau, se retrouvent loin de leur famille et de leur pays, sans argent, sans qualification et parfois sans papiers.

"La question des mineurs est avant tout un problème moral et éthique, nous avons un devoir de prendre des mesures concrètes pour protéger les jeunes joueurs et les clubs qui les forment", a d’ailleurs répété Michel Platini, dans un communiqué transmis par l’UEFA. "Je suis très heureux que les acteurs clés de la famille du football européen partagent une vision commune sur ce thème majeur, et je salue la signature de cette importante résolution", a-t-il poursuivi.

Instaurer des garde-fous

"Nous devons maintenant discuter et définir des modalités avec la Fifa puis avec l’UE pour s’accorder sur des règles empêchant les centres de formation d’être pillés par des clubs plus riches", a expliqué William Gaillard, directeur de la communication de l’UEFA et conseiller du président Platini.

Outre l’aspect réellement éthique se pose donc également la question juste rémunération de clubs formateurs qui ne perçoivent qu’une somme minime pour le transfert de leurs meilleurs éléments. L’exemple du Belge Tom de Mul illustre à merveille le cas de figure. Grand espoir de notre football, il a quitté le GBA à l’âge de 16 ans pour rejoindre l’Ajax d’Amsterdam. Fer de lance de l’équipe nationale aux JO de Pékin, De Mul a été transféré pour près de 5 millions d’euros au FC Séville sans que le club anversois ne touche la moindre compensation.

Le Conseil stratégique s’est aussi penché sur le "fair-play financier", autre cheval de bataille de M. Platini. La "création d’une nouvelle instance de contrôle financier des clubs au niveau de l’UEFA" a ainsi été débattue, apprend-on dans le communiqué.

"Il faut empêcher les déficits des clubs, avait expliqué M. Platini le 28 août à Monaco lors d’une entrevue avec la presse. Ce n’est pas une attaque contre les clubs anglais mais contre une forme de tricherie. Si les clubs n’ont pas l’argent, ils ne peuvent pas avoir les joueurs."