Football

L'Union belge de football a posté sur son site lundi le profil souhaité pour le nouvel entraîneur des Diables Rouges. Après avoir mis un terme à sa collaboration avec Marc Wilmots, la fédération est à la recherche de son successeur.

Si plusieurs noms ont déjà été cités et si Michel Preud'homme, l'un des plus en vue pour prendre la succession, a déclaré avoir un contrat au Club de Bruges pour au moins encore un an, l'incertitude plane encore sur le nom de celui qui sera appelé à diriger les Diables Rouges en qualifications pour la Coupe du monde 2018 en Russie.

Le profil souhaité par l'Union belge est le suivant:

"Avoir de l'expérience et ayant obtenu des résultats dans le monde du football actuel qui est en constante évolution, ayant prouvé pouvoir transmettre son expertise tactique et stratégique à des joueurs du top mondial, ayant prouvé pouvoir travailler avec tous les experts qui sont nécessaires au sein du football moderne du top mondial, quelqu'un qui maîtrise son contexte social et high performance, un communicateur ouvert et solide, qui maîtrise bien le management des générations, qui a prouvé être en mesure d'installer une culture 'high performance', qui a prouvé pouvoir travailler au sein d'une structure et organisation existante et qui souhaite en concertation s'inscrire dans la politique URBSFA en matière de team management, de facilités d'entraînement, du cadre financier, commercial et communicatif."

La date limite des candidatures est fixée au 31 juillet. Le nouveau sélectionneur devrait entrer en scène pour son premier match le 1er septembre lors de la rencontre amicale prévue contre l'Espagne au stade Roi Baudouin.

Cette rencontre de préparation servira de répétition avant la réception de Chypre le 6 septembre à Bruxelles dans le cadre de la première rencontre de qualification pour le Mondial 2018 en Russie. La Belgique est dans le groupe H en compagnie de Gibraltar, la Bosnie-Herzégovine, la Grèce, l'Estonie et de Chypre.