Football

La Belgique s'est qualifiée in extremis pour les quarts de finale de la Coupe du monde après une victoire 3-2 face au Japon, lundi soir à Rostov-sur-le-Don. 

Menés 0-2, les Diables se sont imposés 3-2 après des buts de Jan Vertonghen (69e), Marouane Fellaini (74e) et Nacer Chadli (90e+4). Les Belges défieront en 1/4 le Brésil, vainqueur du Mexique (2-0). Après moins de deux minutes de jeu, Yannick Carrasco a remis une tête dans l'axe de la défense, permettant à Shinji Kagawa d'armer la première frappe de la rencontre (2e). Après un round d'observation, les Diables Rouges de Roberto Martinez a peu à peu pris place dans la moitié de jeu adverse. Mais Lukaku (25e) ou Kompany (28e), titulaire pour la première fois dans ce Mondial, ne sont pas parvenus à tromper la vigileance d'Eiji Kawashima.

Malgré tout, la Belgique a joué à se faire peur, voyant les Japonais exploiter les contres par les ailes. A la demi-heure de jeu, une perte de balle de Thomas Meunier a profité aux Japonais. Trouvé dans la surface, la tête d'Inui n'a toutefois pas inquiété à Courtois (31e). Le portier belge s'est également octroyé une frayeur, auteur d'une inhabituelle faute de main. Sur un tir de Nagatomo dévié par Osako, Courtois a laissé s'échapper le ballon avant de le rattraper in extremis (45e).

Dès le retour des vestiaires, le Japon a profité d'une perte de balle pour se projeter rapidement vers l'avant. Bien lancé en profondeur, Genki Haragushi a ouvert le score sur un tir croisé (0-1, 48e). Dans la foulée, Eden Hazard a trouvé le poteau sur un très bon centre en retrait de Dries Mertens (49e). Passée proche de l'égalisation, les Diables ont pris un coup derrière la tête. Une mauvaise relance de Vincent Kompany a profité à Shinji Kagawa, qui a décalé Takeshi Inui. A l'entrée de la surface, le joueur du Betis Séville n'a laissé aucune chance à Courtois d'un superbe envoi lointain (0-2, 52e).

Sonnant la révolte, Thomas Meunier a adressé un centre parfait pour Lukaku, dont la tête trop croisée a terminé à côté du but (62e). Après les montées au jeu de Marouane Fellaini et Nacer Chadli, le match a pris une autre tournure. Sur un long ballon anodin, Jan Vertonghen, voulant remettre au centre, a vu sa tête trouver le chemin des filets (1-2, 69e). Involontairement, Vertonghen a remis les siens dans le bon sens. Quelques minutes plus tard, Fellaini a fait parler ses qualités athlétiques. A la suite d'un corner, Eden Hazard a trouvé la tête du milieu de Manchester United, laissant impuissant Eiji Kawashima (2-2, 74e).

Chadli, d'abord dangereux sur une tête à la 86e, a offert la victoire aux Belges à la dernière seconde du match. Sur une contre-attaque amorcée par Kevin De Bruyne, le milieu de terrain de West Bromwich Albion a profité d'un assist de Meunier pour marquer de près (3-2, 90e+4), validant le ticket des Belges pour les quarts.

C'est la première fois depuis 1970 et la victoire de l'Allemagne contre l'Angleterre qu'une équipe menée 0-2 parvient à s'imposer dans la phase à élimination directe d'un Mondial.

Vendredi à Kazan (20h), ce sera le 5e duel entre Diables Rouges et Brésiliens. Le dernier match, en huitièmes de finales du Mondial 2002, reste un souvenir douloureux pour beaucoup. En effet, Marc Wilmots pensait avoir ouvert le score de la tête avant que l'arbitre de la rencontre, le Jamaïcain Peter Prendergast, n'annule le but de manière incompréhensible. Finalement vainqueurs 2-0 grâce à Rivaldo et Ronaldo, les Brésiliens avaient ensuite été sacrés champions du monde. En finale, l'équipe de Luiz Felipe Scolari avait pris la mesure de l'Allemagne (2-0).


Hazard homme du match

Eden Hazard a été élu 'Homme du match' Belgique - Japon, comptant pour les 8e de finale de la Coupe du monde, lundi à Rostov-sur-le-Don.

Le joueur de Chelsea a été un des leaders techniques de la Belgique dans la dernière demi-heure de réaction des Diables rouges. Il a notamment déposé le ballon sur la tête de Marouane Fellaini sur le but du égalisateur du 2-2 (74e).

REVIVEZ LA RENCONTRE