Football

L'entraîneur du Standard est suspendu jusqu'au 21 décembre. Il manquera les matchs contre Waasland-Beveren, Ostende (Coupe) et La Gantoise.

Ce mardi, c’est un autre match que livrait Ricardo Sa Pinto dans la capitale. Six jours après avoir éliminé Anderlecht, le technicien s'est présenté en début d’après-midi, devant la Commission des litiges suite à son comportement en huitièmes de finale de la Coupe. Luc Wouters, l’arbitre, n’avait pas apprécié le comportement de l’entraîneur, mécontent de devoir quitter son petit banc alors que lui se plaignait d’avoir été touché par un gobelet lancé depuis les tribunes.


Le parquet avait demandé 6 semaines de suspension. De son côté, Pierre Locht, avocat du Standard, a contesté l'exclusion de son entraîneur. Selon le club liégeois, le match aurait dû être arrêté après le jet du verre de bière en direction du Portugais.

© BAUWERAERTS DIDIER

Finalement, la Commission a infligé une suspension de 2 semaines à l'entraîneur du Standard du 7 décembre au 21 décembre 2017 ainsi qu'une amende de 1000 euros. "Quelle que soit l'injustice que ressentent des joueurs ou entraîneurs professionnels, ils ne doivent jamais perdre de vue le rôle d'exemple qui devrait rester le leur", a précisé la Commission.

Le Standard peut faire appel de cette décision.