Football

"Nous allons gagner cette Coupe du monde, je pense que nous pouvons le faire", a fièrement dit le défenseur croate Sime Vrsaljko après la victoire des siens contre l'Angleterre (2-1) en demi-finales du Mondial russe, mercredi soir à Moscou.

"Oui, je suis persuadé que nous sommes capables de gagner", a insisté le défenseur droit de l'Atlético Madrid tout en assurant que les joueurs allaient bien récupérer après avoir disputé, pour la troisième fois de suite, des prolongations.

"Nous avons une énergie très positive dans l'équipe, nous sommes très fort", a ajouté Vrsaljko avant de revenir sur l'issue de la rencontre face aux 'Three Lions'. "Nous n'étions pas battus, nous savions que nous allions gagner", a-t-il ponctué.

Malgré une relative discrétion en première mi-temps contre l'Angleterre mercredi en demi-finales de la Coupe du monde (2-1), Luka Modric a su élever son niveau au fil de la rencontre et permettre à la Croatie de décrocher son ticket pour la finale du Mondial, une première pour l'équipe au damier. "On a été phénoménaux", a déclaré le brillant milieu de terrain du Real Madrid, capitaine croate. "C'est dommage qu'on n'ait pas réussi à trouver la solution plus tôt, mais nous sommes revenus au score et cela prouve bien notre caractère. Nous avons été meilleurs que l'Angleterre et nous méritons d'être en finale", a ponctué le joueur de 32 ans.

Modric a pu compter sur un grand Ivan Perisic mercredi soir à Moscou pour renverser l'Angleterre. L'ancien joueur de Roulers et du Club de Bruges a marqué le premier but croate avant d'offrir le second à Mario Mandzukic. Le milieu offensif de l'Inter Milan parle d'un rêve devenu réalité. "Il y a 20 ans, j'étais chez moi à Omis (lors de la Coupe du monde 1998 où la Croatie a terminé 3e, NDLR). Je supportais la Croatie, avec le maillot de l'équipe nationale sur le dos. Je n'aurais jamais rêvé de le porter en vrai et de marquer l'un des buts les plus importants pour nous envoyer en finale."

Menées 0-1 après un coup franc de Kieran Trippier dès la 5e minute, les troupes de Zlatko Dalic ont inversé le cours du jeu au fil du match. D'abord grâce à Ivan Perisic (68e) puis à Mario Mandzukic en prolongations (109e).