Football

La FIFA s'est dite "consternée" par une décision du Tribunal arbitral du sport qui permettra dorénavant aux footballeurs de rompre leur contrat en payant des indemnités moindres.

"Ce verdict aura des conséquences aussi durables que dommageables sur l'ensemble du football" en déstabilisant le système des contrats, affirme la FIFA dans un communiqué publié jeudi, commentant une décision du TAS dans le litige opposant le club écossais de Hearts of Midlothian à son ex-joueur Andy Webster.

Le joueur avait rompu unilatéralement son contrat en 2006, et la FIFA l'avait condamné à verser une indemnité de 625.000 livres sterling (870.000 euros) à son club. Le TAS a annulé mercredi ce verdict de la FIFA et abaissé à 150.000 livres (200.000 euros) l'indemnité, soit la valeur de la durée restante du contrat.

Certains acteurs du monde du football ont comparé cette décision, par son importance, à l'arrêt Bosman, qui avait totalement bouleversé l'Europe du football en 1995, en mettant fin au système des transferts payants des joueurs en fin de contrat, mais aussi aux quotas de nationalité qui limitaient le nombre de joueurs étrangers par club.

La décision du TAS "est une victoire à la Pyrrhus pour les joueurs et leurs agents, qui rêvent de pouvoir rompre les contrats avant qu'ils n'arrivent à leur terme", a commenté le président de la FIFA Joseph Blatter. Selon la FIFA, cette décision, si elle fait jurisprudence, permettra de calculer à l'avance le montant des indemnités dues par un joueur qui rompt son contrat. Les agents de joueurs en profiteront pour multiplier les transferts.

"Les petits clubs, qui se battent déjà pour conserver leur effectif (...) se retrouveront donc face à des approches bien plus agressives concernant leurs joueurs", déplore la FIFA. "En outre, la motivation de former et d'éduquer des joueurs diminuera probablement. (...) Parallèlement, (les clubs les plus riches) pourront recruter un plus grand nombre de joueurs sachant que les contrats peuvent être rompus pour une somme donnée. Cela pénalisera les joueurs qui auront là moins de sécurité quant à leur plan de carrière".