La Juventus intéresse Mbokani

Yves Taildeman Publié le - Mis à jour le

Football Entretien

Anderlecht comptait sur Dieumerci Mbokani pour porter le poids de l’attaque. Il a répondu présent. "J’ai beaucoup travaillé pour l’équipe, surtout en couvrant le flanc gauche", raconte Dieu. "Je suis content de mon match."

Mexes ne vous a pas épargné.

Il a joué de façon très dure, mais pas toujours intelligente. Hélas ! l’arbitre n’a pas sanctionné toutes ses fautes. Voici un cadeau de Mexes, sur ma poitrine : une trace de ses crampons.

Vous a-t-il complimenté après le match ?

Il m’a dit : ‘Bon match’, c’est tout. Mais c’est surtout la réaction du réserviste Yepes qui m’a surpris. Alors que je quittais le terrain à la mi-temps, il est monté sur la pelouse pour me dire que je jouais bien. Bizarre. Je ne le connaissais pas.

Le point vous satisfait-il ?

Oui, un point à Milan est excellent. On est sur la bonne voie pour terminer 3e. Ou 2e. On verra. Anderlecht a déjà montré qu’on est à notre place dans cette Ligue des Champions. Milan m’a-t-il déçu ? Oui, je pensais qu’il serait plus fort. L’assistance m’a également déçu.

Personnellement, vous avez montré que vous avez le niveau de la Ligue des Champions.

Ça, je le savais déjà. Hélas ! je n’ai pas eu d’occasion pour marquer. Il ne m’aurait pas fallu beaucoup pour ouvrir le score. Si j’avais eu l’occasion de Biglia, j’aurais mis le ballon au fond.

Saviez-vous que la Juventus était là pour vous voir à l’œuvre ?

Oui. Et cela me flatte. La Juventus est un beau club qui m’intéresse. Mais il y a aussi d’autres clubs qui me veulent. Si ce sera pour janvier ? Rien n’est décidé. On verra bien. Entre-temps, je me donne à fond pour le Sporting.

Votre épouse était présente à Milan.

Cela m’a donné de la force de savoir qu’elle et Lili, sa sœur, étaient dans le stade.

Et maintenant, c’est au tour du Malaga d’Onyewu en C1.

(Rires) Je ne sais pas s’il jouera. Mais ce serait chouette. Il me connaît comme sa poche suite aux entraînements au Standard. Toutefois, on n’est pas resté en contact.

On a entendu des supporters qui se plaignaient du jour de congé que vous avez reçu au Lierse.

J’avais demandé au coach de recevoir un peu de repos. J’avais eu un très long voyage après un match fatigant contre la Guinée Equatoriale, lors duquel j’ai marqué trois buts.

Publicité clickBoxBanner