Football

Le conseil d'administration de la Ligue pro élira vendredi son nouveau comité directeur. Celui-ci doit normalement comporter cinq membres mais ces temps derniers, un poste est resté vacant. L'ancien comité était composé de Roger Vanden Stock (Anderlecht), Geert Sustronck (Harelbeek), Roger Lambrecht (Lokeren) et Karel Dirieckx (Lierse). Seuls les deux derniers resteront en poste.

Vanden Stock jr a donné lui même sa démission dans l'espoir de faire bouger les choses et Sustronck n'est pas rééligible car Harelbeke sort de la Ligue suite à sa descente en D2. Deux candidatures sont parvenues au siège de la Ligue: Gino Gylain et Georges Ingelbrechts. Une troisième, celle d'Abbas Bayat est arrivée en dehors des délais mais le CA devra se prononcer sur sa recevabilité.

Le nouveau comité directeur devra ensuite pourvoir à l'élection d'un président pour la Ligue. Depuis la fin du mandat d'Eddy Wauters, la Ligue n'a plus de président. Roger Lambrecht puis Jean-Marie Philips ont assuré l'interim comme "faisant fonction". Les deux seuls candidats qui se présentent sont Jean-Marie Philips et Karel Dirieckx.

Le premier est directeur de la Ligue pro. Ancien manager du RWDM, il est aujourd'hui affilié à Anderlecht. Le deuxième est affilié au Lierse mais ne participe pas à la gestion journalière du club anversois. Il est président de la commission "télévision" et a été élu en juin dernier au comité exécutif de l'Union Belge.

LES DOSSIERS

Outre les élections, le conseil d'administration de la Ligue pro examinera différents dossiers. Les comptes de l'exercice écoulé et le budget pour la saison 2001-2002 (entre 300 et 350 millions avec un boni espéré de 50 millions) devront être approuvés.

D'autres points figurent à l'ordre du jour. On examinera les salaires minimums des joueurs extra-communautaires qui sont majorés (jusqu'à 2,9 millions bruts par an, 1,4 million pour les -23 ans) afin de lutter conte l'exploitation des êtres humains par les managers ou les clubs. Il sera également discuté de la licence UEFA qui sera obligatoire dans un an pour que les clubs puissent évoluer en coupe d'Europe.

Pour des questions juridiques et de respect du droit national, la fédération européenne a souhaité que la recevabilité de ces licences soit déterminée par les Ligues nationales qui transmettront les résultats à l'UEFA.

Un des dossiers les plus importants qui figurera à l'ordre du jour est la problématique des nouveaux contrats avec les chaînes de télévision qui remplaceront ceux qui arrivent à expiration en juin 2002. A ce sujet, il y a du neuf puisqu'à la demande des directions de Canal + Belgique et Kanaal + Vlaanderen, une réunion s'est tenue au siège de la Ligue. Un accord a été trouvé concernant le principe du pay-per-view ou télé à la carte (moyennant payement, le téléspectateur peut suivre un match de son choix). Jusqu'à présent, l'accord ne porte que sur le principe. Les chaînes cryptées doivent maintenant en proposer les modalités d'application concrètes à la Ligue. Le système pourrait déjà être d'application en juillet 2002.