Football

Il était prévu que Sulejman Smajic signe un contrat de six mois hier à Anderlecht. Au lieu de ça, le médian bosniaque est rentré dans son pays avec la certitude qu'il ne portera jamais les couleurs du Sporting !

La dernière page d'une histoire bien étrange s'est donc écrite hier. Elle avait commencé la semaine passée, avec l'arrivée en Belgique de Smajic.

"Les deux parties ont décidé de ne pas réaliser le transfert, pour un ensemble de raisons, commentait-on officiellement hier au Sporting. La signature de Thomas Chatelle n'a rien à voir avec cela..."

Force est de constater que le Sporting ne s'est pas montré très convaincant dans ses explications. Ce dossier suscite forcément des questions. Les dirigeants anderlechtois avaient-ils en tête de faire venir ou Chatelle ou Smajic, mais pas les deux ? Absolument pas : les premiers contacts avec l'ex-joueur de Genk ont été noués à la fin du mois de novembre et cela n'a nullement empêché à Anderlecht de faire venir Smajic en Belgique pour des tests médicaux deux semaines plus tard.

Les exigences de Smajic ou de son club, le Mostar, étaient-elles trop hautes ? Là encore, la réponse est non, car un accord était déjà trouvé.

Pourquoi, alors, ce transfert a-t-il capoté ? Dans les couloirs du stade Constant Vanden Stock, certains prétendent que les tests médicaux auraient révélé une anomalie cardiaque chez Smajic. Le silence de ses managers et le flou entretenu par Anderlecht accréditent cette thèse...

© La Libre Belgique 2007