Football

Comme chaque année, on s'est retrouvé dans un casino de la côte pour assister à un show mis sur pied par la télévision flamande et récompensant le meilleur joueur évoluant dans la compétition belge lors de l'année écoulée.

On s'attendait à un carton plein des Anderlechtois, on s'attendait aussi à beaucoup de suspense. Et à l'issue du premier tour, il est clair qu'on ne pouvait pas deviner qui allait se chausser d'or 45minutes plus tard: Jan Koller ne devançait Bart Goor que de deux points et Yves Vanderhaeghe de vingt alors que deux autres favoris, Tomasz Radzinski et Walter Baseggio, avaient un retard important et ne figuraient même pas dans le top 10.

Et pour faire durer le plaisir, les points du deuxième tour (le début de la saison en cours) étaient révélés de manière fragmentée. Mais cela eut carrément l'effet inverse que celui escompté!

Effectivement, si deux Diables Rouges avaient fait de la résistance pour le premier tour de vote, le suivant fut un cavalier seul: seul Walter Baseggio fit un semblant de résistance, mais Jan Koller récolta tous les suffrages. De deux points d'avance, il en comptait finalement 138 sur son dauphin, Yves Vanderhaeghe, alors que Walter Baseggio s'emparait de la troisième place devant Bart Goor. Avec la sixième place de Radzinski (que l'on imaginait quand même mieux classé), cela fait cinq Anderlechtois au sommet du classement, avec le seul Gert Verheyen pour servir d'intrus.

Jan Koller succède ainsi à son ancien équipier Lorenzo Staelens et devient le premier Tchèque à remporter le Soulier d'or.

On ne récompensait pas que le meilleur joueur du championnat ce mercredi. On a, entre autres, décerné une récompense au plus beau but de l'année (reprise fulgurante de la droite du rectangle, oeuvre de Marc Degryse), au meilleur belge évoluant à l'étranger (Emile Mpenza). Tous ces prix, contrairement au soulier d'or, étaient décernés grâce au vote du public et non pas suite à un choix de spécialistes.

Pour rappel, Koller a été élu par un jury de connaisseurs du football (parmi lesquels Robert Waseige, des arbitres, des anciens vainqueurs du Soulier d'or,), la presse écrite et audiovisuelle et les entraîneurs de l'élite.

© La Libre Belgique 2001