Football Absent des terrains depuis la fin décembre et une blessure encourue contre Newcastle, Vincent Kompany s'est épanché sur la politique financière pratiquée par les clubs de Premier League. Pour le capitaine des Citizens, une refonte du modèle économique est nécessaire outre-Manche.

Parfois empêchés d'assister aux rencontres de leur club de cœur, les supporters anglais voient les richissimes touristes chinois, indiens ou des Emirats dépenser des fortunes pour assister à des rencontres de Premier League, où le prix des places ne cesse de grimper. Ce qui a parfois pour conséquence de créer des ambiances feutrées et de voir des supporters davantage concernés par les selfies souvenirs que par le contenu affiché sur le terrain.

Ce paradoxe, Vincent Kompany aimerait le changer et il en parle dans une recherche, au cours de laquelle il a interrogé 25 (anciens) joueurs professionnels, dont Frank Lampard, John Terry et Thierry Henry. Ce travail, qui lui a valu l'obtention d'une maîtrise en administration des affaires, il l'a exposé dans une interview accordée à BBC Radio 5.

Le Diable rouge y avance qu'il faut couper dans les montants à débourser pour assister aux matches de la compétition la plus suivie dans le monde car il y aurait un lien direct entre une meilleure atmosphère et une réelle valeur financière.

"L'étude prouve que vous pouvez obtenir un plus grand avantage à domicile en fonction de l'ambiance créée par les personnes qui entrent dans les stades" explique Kompany. "Or, ceux qui vivent pour un club, et qui sont probablement attachés plus que quiconque au club, ne peuvent plus forcément se permettre d'acheter les tickets."

Au lieu de continuer de la sorte, l'ancien Anderlechtois estime que les entités sportives devraient se concentrer sur la vente d'un meilleur produit aux diffuseurs télévisés. Or la vente d'un meilleur produit passe, pour le défenseur, par une meilleure atmosphère. "Il faut les bonnes personnes aux bonnes places" poursuit-il, avant de lancer l'avertissement d'un point de non-retour bientôt atteint en cas d'escalade pécuniaire.

A l'inverse, "vous générez davantage de revenus sur le long terme [en baissant les prix] si vous créez un produit qui est le plus authentique, et ensuite utilisez une puissance marketing pour le vendre".