Football

La Turquie se portera candidate à l'organisation de l'Euro de football 2024, a annoncé mercredi le président de la Fédération turque (TFF), Yildirim Demirören.

"Mon souhait est que notre candidature soit victorieuse. La Turquie déposera le 2 mars sa candidature pour l'Euro-2024", a déclaré le patron du football turc lors d'une conférence de presse conjointe avec le ministre des Sports Akif Cagatay Kiliç.

Déjà candidate à l'organisation de l'édition 2020 de la compétition, la Turquie s'était rétractée pour se concentrer sur 2024.

Le ministre des Sports a affirmé que le pays avait désormais les infrastructures nécessaires pour accueillir un événement d'une telle ampleur. "Qu'il s'agisse des routes, des ponts ou des aéroports, nous n'avons aucun problème", a déclaré M. Kiliç.

Depuis l'arrivée au pouvoir de Recep Tayyip Erdogan en 2003, la Turquie a lancé des travaux pharaoniques pour moderniser ses voies de communication dans le cadre de son "objectif 2023", date à laquelle le pays espère rejoindre le club des dix pays les plus riches de la planète.

Mais le principal défi des autorités turques sera de rassurer l'UEFA sur la situation sécuritaire du pays, ensanglanté par de nombreux attentats liés aux jihadistes ou à la rébellion kurde, et secoué par une tentative de coup d'Etat en juillet dernier.

La Turquie se retrouvera notamment face à l'Allemagne, hôte de la Coupe du monde 2006 qui a fait part de son désir de se porter candidate. Les pays scandinaves ont par ailleurs évoqué une candidature conjointe.

Si la Turquie est retenue par l'UEFA, qui doit annoncer son choix en septembre 2018 au plus tôt, ce sera le plus grand événement sportif jamais accueilli par ce pays qui a déjà postulé trois fois pour accueillir un Euro.

La défaite d'Istanbul face à Tokyo pour l'organisation des jeux Olympiques 2020 avait été vécue comme un traumatisme par la Turquie et une humiliation par le gouvernement.