Football

Le Brésil sait qu'il devra hausser encore son niveau de jeu pour venir à bout de la Belgique en quarts de finale de la Coupe du monde de football vendredi à Kazan, Russie. Miranda l'a souligné jeudi lors du point presse avant le dernier entraînement des Brésiliens.

"Nous sommes conscients des qualités des joueurs belges. Ils possèdent une très bonne attaque et la Belgique, ce n'est pas seulement Lukaku. Il y a beaucoup de joueurs avec de grandes qualités et nous savons qu'il va falloir en faire un peu plus. Nous travaillons sur les systèmes défensifs pour contrer leur jeu. Nous sommes préparés à tout, mais nous savons aussi qu'il va falloir élever notre niveau de jeu. Il faudra être meilleur techniquement, il faudra être plus concentré", a estimé le défenseur central de l'Inter de Milan, 33 ans.

Vincent Kompany avait expliqué la veille en conférence de presse qu'il ne pensait pas à la défaite. "Je ne vais pas aller me coucher en me disant 'et si on perd'", même si c'est le Brésil en face, avait déclaré en substance le défenseur des Diables Rouges. Miranda n'a pas pris cela comme une provocation. "Kompany a montré qu'il avait confiance en son équipe et il a parlé comme un joueur d'expérience doit le faire à ses coéquipiers", a commenté Miranda qui récupère vendredi le brassard de capitaine.

© BELGA
Tite, le sélectionneur brésilien, a en effet établi une rotation entre ses joueurs pour porter le brassard de capitaine. Miranda est le 4e à le porter après Marcelo contre la Suisse (1-1), Thiago Silva contre le Costa Rica (2-0) et le Mexique en 8es de finale (2-0). Miranda avait été capitaine contre la Serbie (2-0).

Casemiro sera suspendu et Marcelo devrait faire sa rentrée à la place de Filipe Luis qui l'a remplacé lors des deux derniers matches. Le sélectionneur brésilien a expliqué lors de son point presse jeudi à Kazan que "tous les joueurs ont leurs caractéristiques, mais qu'ils sont tous importants, même s'ils viennent du banc, faisant référence à Firmino et Filipe Luis, alors que l'attaquant Douglas Costa, qui n'a joué que 45 minutes dans ce Mondial, est remis de son soucis musculaire et s'entraîne normalement.

Neymar est cependant la cible de toutes les attentions. Le joueur le plus cher de l'histoire du football est revenu de blessure avoir fait l'impasse sur la fin de saison du PSG. "Il grandit au fil des matches", a souligné Tite. "Comme l'équipe, nous progressons à chaque rencontre. C'est le plus important. Nous savions qu'après sa blessure, la succession des matches ferait du bien à Neymar", qui a joué l'entièreté des quatre rencontres du Brésil à la Coupe du monde 2018.

"Il faut être conscient aussi des vertus de l'entraînement", a tenu à ajouter Tite. "Nous nous entraînons de façon intensive pour progresser par rapport à nous même chaque jour."

Le duel face aux Diables Rouges sera "un grand match" a souligné Tite qui connaît l'importance aussi de l'aspect psychologique. Surtout au Brésil, placé comme favori désormais pour remporter le Mondial, une sixième fois. "La pression est immensément grande", a reconnu Tite. "J'espère que la famille (l'équipe et le staff, ndlr) va garder la tête froide. Il y a beaucoup de pression psychologique."

Tite a expliqué se sentir, lui, plus calme aujourd'hui qu'à l'entame du tournoi parce que son équipe joue bien. "Pourquoi je suis plus relax ? Parce que les joueurs sont performants, cela vous met plus à l'aise", a répondu Tite. "Bien sur, je veux que l'on grandisse encore de plus en plus, c'est le défi."