Football

Diego Maradona a ceci de fascinant qu’il parvient tout le temps à capter la lumière. En générant une part d’ombre tout aussi vive que le culte, intense, qui lui est toujours voué.

Son show de mardi contre le Nigeria est presque parvenu à reléguer au second plan la qualification de l’Argentine. De sa célébration extatique de l’ouverture du score de Lionel Messi à ses doigts d’honneur après le but de Marco Rojo qui ont fait le tour du monde malgré les efforts de la réalisation pour vite changer de caméra, tout Maradona a été résumé par ses excès. Que lui-même entretient.