Football

Leekens s’est empressé de dire qu’il ne faut pas tirer trop de conclusions des équipes à l’entraînement. "C’était un mélange, il n’y a pas d’équipe A et B", mais celle que Marc Wilmots avait en main lors de la première partie de la séance, ressemblait fort à la bonne. En attaque, on retrouvait Marvin Ogunjimi, avec en soutien son coéquipier de Genk, Jelle Vossen. Sur les flancs, Hazard n’était pas une surprise. Or, du côté droit, c’est Chadli qui était préféré à Mertens et à Dembélé. Le dribbleur de Fulham risque de se retrouver sur le banc.

Au milieu du terrain, le duo Simons-Defour serait donc assisté par Vossen. Si Leekens ne change plus d’idée, cette composition est fort offensive. "Pourquoi est-ce que ce serait trop offensif, si tout le monde remplit sa tâche", se demandait Leekens. "On n’a pas une équipe pour jouer défensivement. On veut marquer deux fois."

Aucune surprise en défense : Vertonghen garde sa place à gauche, Alderweireld devra neutraliser Arnautovic sur l’autre flanc. "Anthony Vanden Borre a joué des bons matches avec Genk, mais c’est encore un peu trop tôt pour lui", indiquait "Mac The Knife".

Leekens compte sur l’amour-propre de son groupe. "Nous avons réveillé la Belgique. Le public y croit. Nous ne sommes plus les petits Belges. Nous sommes importants dans les championnats hollandais, français, anglais, allemands Nous avons beaucoup de confiance en nous : nous n’allons pas reculer." Mais il a également confronté ses joueurs avec la réalité. "Cette réalité est que nous avons quatre points en quatre matches, et qu’on n’est que 4e dans le groupe. On ne doit pas se qualifier, mais on aimerait tant. C’est pour le Mondial qu’il faudra se qualifier " Y.T.