Football

Il ne doit en tout cas pas s'attendre aux félicicitations de Jan Ceulemans, un de ses prédécesseurs, définitivement fâché avec le club qu'il a symbolisé pendant plus d'une décennie, et surtout avec son président Michel D'Hooghe. Il n'a en effet pas beaucoup d'estime pour ce dernier, même s'il ne l'exprime - et encore - qu'entre les lignes de ses propos traditionnellement rares et mesurés.

Le Cercle de Bruges et le Standard devront cependant attendre dimanche soir pour profiter d'un éventuel accroche-pied du "Caje" au Club, où Jeroen Simaeys, absent face à Anderlecht (1-0) en raison d'une grippe intestinale, est guéri. Nico Van Kerckhoven, touché aux abdominaux, est en revanche indisponible à Westerlo.

Mais encore leur faudra-t-il pour celà, s'imposer respectivement face à Charleroi et Genk. Or un réveil des Zèbres, désormais coachés par l'ancien Brugeois du Cercle Thierry Siquet, est attendu après leur pitoyable prestation de dimanche passé contre La Gantoise (1-2). Sinon la démission de Philippe Vande Walle, qui se serait "sacrifié" pour relancer l'équipe, selon la version officielle, aurait finalement l'effet inverse. A noter que Besnik Hasi est suspendu dans le clan local.

Standard - Genk, c'est évidemment l'affiche, et même un véritable match à 6 points pour les deux équipes. A force de matches-nuls, la troupe de Sclessin n'a certes toujours pas connu la défaite, mais compte 3 points et deux victoires de moins que le leader. Seul le FC Malinois lui a toutefois jusqu'à présent résisté sur son champ de bataille préféré. Genk, qui sera privé de Wouter Vrancken, suspendu, a renoué avec la compétition de manière assez convaincante - 5-2 contre Zulte-Waregem - après l'épisode inattendu de la panne d'électricité au Stade Edmond Machtens.

Enfin 3 points pour Anderlecht ?

L'Israélien Elianiv Barda, auteur d'un triplé, retrouvera son compatriote du Standard Salim Toama sur la pelouse du Standard. La presse de Tel-Aviv ne manquera sûrement pas de s'intéresser à l'événement.

Ariel Jacobs ne veut pas regarder le classement avant le 1-er avril, mais en attendant Anderlecht est aussi éloigné de la 1-ère, que de... l'avant-dernière place avec 24 points sur 48. Quel crédit aura encore le successeur de Frankie Vercauteren s'il n'obtient pas enfin sa première victoire en championnat contre l'AEC Mons, et sa recrue italienne Alessandro Pistone, lanterne rouge, également en plein désarroi? C'est en tout cas ce qu'espèrent vivement Saint-Trond (où Marc Hendrikx et Peter Delorge sont suspendus) et Malines, opposés au Staaien samedi; mais également le Brussels, qui entend bien ne pas rentrer bredouille de Zulte-Waregem, privé de Nathan D'Haemers, opéré des sinus.

Johan Boskamp (Dender) retourne dans ancien son fief de Gand, où il ne doit évidemment pas espérer vivre un match sans souci face à l'armada de Trond Sollied.

Ce qui vaut également pour Geert Broeckaert, de retour aux affaires de manière inattendue, à la tête de Mouscron. L'Excel se déplace en effet au GBA, auquel plus rien ne résiste depuis 630 minutes (21 points sur 21). Un match que Marc Brys avait sûrement souligné d'un double trait dans son calendrier, sans se douter du sort cruel qui l'attendait. Nzelo Lembi est suspendu au Beerschot. Le mouscronnois Assou (sinusite) ne devrait pas jouer non plus.

Enfin Lokeren, leader de la colonne de droite un peu en perte de vitesse (4 points sur 18), privé de Nebosja Pavlovic, suspendu, sera dépassé par Roulers, 13-ème, s'il s'incline au Schiervelde...