Football

Le Gouvernement flamand a décidé vendredi de soutenir le dossier de quatre stades belges dans le cadre de la candidature belgo-hollandaise pour le Mondial 2018 (ou 2022), a-t-il expliqué dans un communiqué.

Les dossiers des enceintes de Bruges, Gand, Anvers et Genk ont été retenus alors que celui du Germinal Beerschot n'a pas été jugé recevable. Le gouvernement flamand s'est basé sur l'avis de la commission d'infrastructure-football flamande et "conseille au villes concernées de continuer à renforcer leur dossier". Il prévoit que pour chacun des stades désignés par le Comité d'organisation HollandBelgium et approuvé par la FIFA comme stade du Mondial un prêt de 10 millions d'euros avec des intérêts réduits sera octroyé.

En outre, si la Belgique et les Pays-Bas ne sont pas désignés comme organisateurs, le projet tient toujours si le stade répond aux normes FIFA et possède une capacité de 40.000 places assises. Un plus petit projet sera aussi soutenu, mais à hauteur cette fois de 5 millions d'euros. Le montant de 30 millions d'euros qui était déjà prévu pour la réalisation des stades d'entraînements reste maintenu. Le communiqué précise encore que l'accord pour le stade de la ville d'Anvers est conditionné à un accord entre les deux clubs anversois.