Football

Le Kosovo a été admis comme 55e membre de l'UEFA, a annoncé mardi l'Union européenne de football, réunie en congrès à Budapest.

Le Kosovo a recueilli 28 votes en sa faveur, pour 24 contre (et 2 bulletins invalides). Depuis 2014, le Kosovo était juste autorisé par la Fifa à jouer des matches amicaux. Le comité exécutif de l'UEFA doit maintenant décider, après l'admission du Kosovo en tant que membre, dans quelles compétitions européennes, et suivant quel calendrier, les équipes kosovares, clubs ou sélections, peuvent s'intégrer. Pour les clubs, l'état des stades sera particulièrement examinée.

Dans un avenir proche, sous l'impulsion de cette entrée à l'UEFA, la question de l'admission du Kosovo à la Fifa devra également être examinée. Cela devrait être le cas lors du congrès de l'instance suprême du football, à Mexico le 13 mai.

"Cette entrée à l'UEFA permettra de solidifier la réconciliation entre nos peuples, merci à tous", a réagi mardi Fadil Vokrri, président de la fédération kosovare de football. Le président de la fédération serbe de football, Tomislav Karadzic, avait quant à lui tenté de contrer, avant le vote, la demande d'adhésion du Kosovo à l'UEFA. "Accepter une république autoproclamée du Kosovo serait franchir la ligne, ouvrir une boîte de pandore dans la région", avait-il assuré, soulignant également le fait que le Kosovo n'est pas reconnu en tant qu'Etat par les Nations Unies.

Ancienne province serbe, le Kosovo a été le théâtre d'un conflit entre indépendantistes albanais kosovars et forces de Belgrade à la fin des années '90. En février 2008, la majorité albanaise du Kosovo a proclamé l'indépendance de ce territoire, que la Serbie refuse de reconnaître.

Si le Kosovo, en toute logique, devrait à l'avenir pouvoir jouer des matches internationaux officiels, cela veut également dire que sa formation nationale acquiert un tout nouvel attrait auprès des joueurs qui pourraient y figurer. Côté "belge", c'est notamment le cas d'Adnan Januzaj, qui peut, même s'il a déjà officiellement joué pour la Belgique, en théorie encore choisir de joueur sous les couleurs du Kosovo à l'avenir.

Il y a deux ans, Januzaj avait opté pour la sélection nationale belge, dans la course pour le Mondial brésilien. Il aurait à l'époque aussi pu opter pour l'Albanie, la Turquie ou l'Angleterre. Après une saison prometteuse à Manchester United, le jeune ailier n'était cependant pas parvenu à totalement convaincre chez les Diables. Après le Mondial brésilien, il a également connu des périodes difficiles en club, avec un prêt au Borussia Dortmund puis un récent retour à Manchester, où son temps de jeu est cependant très maigre.