Football

Malgré les deux succès contre Eupen et Gand pour terminer l’année, le RSCA n’est pas encore rassuré : il faudra du renfort au mercato de janvier pour encore croire à un 35e titre du club. 

Mardi soir après la rencontre, Hein Vanhaezebrouck était tracassé : "Le seul truc sûr au mercato, c’est une nouvelle pelouse. Pour le reste, je ne sais pas si on fera un transfert. Ou deux. Ou trois. Ou pas du tout. C’est l’incertitude."

Un discours alarmiste ? Plutôt un discours de façade d’un coach qui aimerait placer le maximum de pression sur le Club Brugeois en s’installant dans le rôle de l’underdog qui n’y croit plus vraiment pour cette saison en Pro League

En réalité, on apprend que le Sporting est en fait déjà plutôt bien avancé dans sa campagne de recrutement pour cet hiver. Après de multiples réunions où Vanhaezebrouck était impliqué, tout a été fixé de manière claire : les positions à renforcer, les joueurs ciblés et le budget nécessaire.

Selon nos sources, Anderlecht aimerait idéalement recruter un défenseur central, deux joueurs de couloir, un à droite et un à gauche, et un avant-centre. Tout ne sera peut-être pas possible mais les priorités vont à l’attaquant et au latéral gauche, deux postes où Vanhaezebrouck n’est pas satisfait par le matériel actuel.

Achraf Bencharki, l’attaquant marocain du Wydad Casablanca, a été repéré par le scouting mais il n’est pas une piste prioritaire pour ce mercato de janvier. Malgré l’arrivée future de Marc Coucke et l’incertitude qui règne autour de l’avenir d’Herman Van Holsbeeck, le recrutement de janvier se fera par les canaux habituels, à savoir quelques agents bien intégrés au club, dont l’incontournable Mogi Bayat.