Football

"Le monde à vos pieds", "Magnifique!", "La Belle Epoque"... La presse étrangère a applaudi le sacre de l'équipe de France de football au Mondial 2018, obtenu dimanche aux dépens de la Croatie (4-2), saluant l'efficacité des Bleus, et se prosternant devant plusieurs individualités dont celle de Kylian Mbappé. 

"La Coupe du monde va à Paris", titre en Italie la Gazzetta dello Sport, "Vive la football-République", s'enflamme en français le journal allemand Bild sur son site internet.

Pour la presse du monde entier, le succès français au Mondial, le deuxième de l'histoire du pays 20 ans après 1998, est celui d'une génération dorée. "Le monde à vos pieds", résume ainsi l'Argentin Olé, tandis que le Brésilien Globo honore "une nouvelle étoile dans le ciel bleu français".

"Moscou est conquis, mieux que Napoléon. Il n'est plus seul, Zizou, dans l'Olympe du football français: il faut faire de la place pour Griezmann, Pogba et Mbappé", estime la Gazzetta.

En Espagne, Marca, qui salue en français dans le texte "La Belle Epoque", parle tout simplement d'une "équipe de granit", qui a montré en finale "un résumé de son Mondial: une exposition de puissance et d'efficacité".

En effet, les Bleus n'ont certes pas convaincu en terme de jeu offensif, mais sont apparus comme indéboulonnables durant tout le Mondial.

"La masterclass a brisé les coeurs croates", assène en Angleterre le Daily Mirror, tandis qu'outre-Atlantique le New York Times assure que les Bleus ont été "la meilleure équipe sur le terrain cet été en Russie, un mélange puissant de grandeur, de cran et de réussite".

En Allemagne, pays du tenant du titre, Bild se réjouit que la Mannschaft ait désormais "un digne successeur", un "champion du monde mérité".

Aux Pays-Bas, Voetbal international a écrit: "La France s'est couronnée championne du monde. Les Français étaient, dans une finale brillante et controversée à Moscou, trop forte pour la Croatie."

La jeunesse de l'attaquant Kylian Mbappé, devenu à 19 ans le plus jeune champion du monde depuis Pelé, en marquant même un but en finale, comme le Brésilien en 1958, a marqué le monde.

"La confirmation d'un phénomène", lance le quotidien portugais Record. "L'adolescent sensation Mbappé décroche le second titre mondial de la France", titre même le Times au Royaume-Uni.

Moins impressionné le quotidien croate Jutarnji List d'expliquer : "Le conte de fées des Flamboyants (le surnom des joueurs croates, ndlr) s'achève! La Croatie, deuxième nation du monde. Mbappé et Pogba, aidés par l'arbitre et l'assistance vidéo, ont laissé la Croatie à l'entrée du paradis."