Football

La Ligue Europa n’est que le petit frère de la Ligue des Champions, mais les joueurs d’Anderlecht auront quand même bien gagné leur vie en Europe.

S’ils se qualifient pour les quarts de finale, les Anderlechtois dépasseront la barre des 100.000 euros par joueur en primes. Le montant exact : 108.500 euros. Il s’agit de sommes brutes. 

Un rappel des primes européennes de la saison:

1. L’élimination face à Rostov en préliminaires de la Ligue des Champions : 0 euro

2. Qualification pour les poules de la Ligue Europa contre le Slavia Prague : 15.000 euros

3. Prime par match de poule : 750 euros x 6 = 4.500 euros

4. Prime par victoire contre Qäbälä (2 fois) et Mayence : 5.000 euros x 3 = 15.000 euros

5. Prime par nul à Saint-Etienne et à Mayence : 2.000 euros x 2 = 4.000 euros

6. Prime de qualification pour les 1/16es finales : 20.000 euros

7. Prime de qualification pour les 1/8es contre le Zenit : 20.000 euros

Total : 78.500 euros

Pour la première fois de la saison, la direction augmente la prime à 30.000 euros par joueur. Le geste des dirigeants est proportionnel à la prime plus élevée décernée par l’Uefa aux clubs. Chaque quart de finaliste reçoit 1 million d’euros. En primes Uefa, Anderlecht aura gagné 7,29 millions. En y ajoutant les recettes et l’argent télé, le club aura empoché 10 millions bruts. Mais cette année, les voyages ont été très chers. Pour rappel : une campagne normale en Ligue des Champions rapporte 20 millions au club.

Les joueurs, eux, auraient évidemment obtenu de meilleures gratifications en Ligue des Champions. Lors de sa dernière campagne en C1, une victoire en poules rapportait 30.000 euros par joueur. Et dans d’autres clubs, les sommes sont encore plus astronomiques. La saison passée, chaque joueur du Real Madrid a empoché 600.000 euros en gagnant la C1...