Football

Au terme de la quatrième journée de la seconde phase de la Ligue des Champions, seules deux équipes, toutes deux dans le groupe D, celui d'Anderlecht, détenaient déjà leur billet pour les quarts de finale: Leeds United et le Real de Madrid.

Deux clubs les y ont rejoints suite à la cinquième journée: Galatasaray et Valence. Les Turcs n'ont pas rencontré de problèmes pour s'imposer 2-0 contre le Milan AC, tandis que Valence cartonnait en déplacement à Graz, où les Autrichiens s'inclinaient sur un score de forfait (0-5).

Voilà donc la moitié des quart de finalistes connus. Et déjà deux équipes espagnoles, sans compter que, dans le groupe B, La Corogne a encore de bonnes chances de se qualifier également. Pour ce faire, il lui suffit de ramener un point de son déplacement à l'AC Milan mardi prochain. Une tâche qui n'est pas insurmontable pour les Espagnols du nord-ouest, même s'ils s'étaient inclinés à domicile contre ces mêmes Milanais au match aller, dans ce qui est la seule victoire des Rossoneri jusqu'à ce jour dans ce groupe B.

Les Milanais quant à eux sont contraints de remporter les trois points de ce dernier match contre La Corogne, s'ils veulent sauver leur saison et atteindre les quarts. La course au Scudetto est en effet terminée depuis belle lurette pour les Nordistes qui se traînent à la sixième place du Calcio, avec 29 points, soit 23 de moins que le leader, la Roma, et à peine 7 victoires depuis le début de la saison.

Mais si la situation de l'AC est grave, celle du PSG, un autre géant d'Europe, du moins en ce qui concerne les budgets, est carrément désespérée. Déjà éliminés en Coupe de France et en Coupe de la Ligue, et malmenés en championnat ils occupent la onzième place avec 36 points, soit 14 de moins que les leaders lillois et nantais, mais seulement 8 de plus que Toulouse, relégué provisoire , les Parisiens viennent de se faire sortir de la Champion's League, en s'inclinant 4-3 à La Corogne mercredi soir.

La bande à Anelka, qui n'a pas joué mercredi, a pourtant mené 0-3, grâce à un but d'Okocha et deux de Leroy. Mais à partir de la 58e minute, le bloc parisien s'est écroulé. En moins d'une demi-heure, le PSG a encaissé à quatre reprises. Leur bourreau: Pandiani, monté au jeu à la mi-temps et qui a inscrit trois des quatres buts espagnols.

Alors qu'avec cinq points, ils pouvaient à nouveau rêver aux quarts de finale, le compteur du PSG reste bloqué à deux points et la venue de Galatasaray mardi prochain ne sera plus qu'un match de gala entre le dernier et le premier du groupe.

De tels retournements de situation ne sont pas courants dans les compétitions européennes. Mais la performance de La Corogne ne constitue pas pour autant un record en Coupe/Ligue des Champions. Lors de la saison 1993/94, une équipe avait fait mieux que les Espagnols. C'était le 8 décembre 1993. Après avoir été menée 0-3 sur son terrain, elle était parvenue à revenir en inscrivant cinq buts en une mi-temps. Il s'agissait du Werder de Brême. Son adversaire? Le Sporting d'Anderlecht...

© La Libre Belgique 2001