Football Chelsea ne veut toujours pas vendre le capitaine belge : le suspense est total

Eden Hazard, évidemment encore en vacances après son Mondial du tonnerre, reste la priorité absolue du Real Madrid. Mais le Real n’a pas encore entamé son offensive. La raison : Chelsea fait comprendre que Hazard n’est pas à vendre.

Les vacances de Hazard ne sont pas les plus tranquilles de sa vie. Signalé dans le sud de l’Espagne et ensuite dans le sud du Portugal, Hazard veut faire le forcing pour quitter Chelsea, où il est depuis 2012. Mais la réponse des Blues est négative. Le club londonien craint un exode (comme annoncé, Courtois, Kanté, Willian, Giroud, Morata et Batshuayi sont également sur le départ) et surtout Hazard serait irremplaçable.

Ce ne serait pas la première fois que le Real parviendrait à débloquer un dossier impossible - Tottenham ne voulait pas lâcher Bale non plus - mais la véritable offensive du vainqueur de la Ligue des Champions se fait attendre. Et le temps presse. En effet, en Angleterre, la période de transferts se termine déjà le 9 août. Et Chelsea ne laissera certainement pas partir Hazard sans avoir de remplaçant.

Le Real devra faire une offre record qui avoisine les 200 millions pour débaucher Hazard à Chelsea. Pour rappel, le PSG avait battu tous les records en payant 222 millions de somme de transfert à Barcelone pour Neymar.

Selon des sources anglaises, Chelsea proposerait un nouveau salaire de 335.000 euros par semaine à Hazard pour renouveler son contrat qui se termine en 2020. Depuis plusieurs mois, Hazard refuse de resigner. Et après le dernier Belgique - Angleterre, il a dit tout haut aux journalistes qu’ils connaissaient "sa destination favorite". À savoir le Real. Le suspense est total.

Thibaut Courtois, lui , attend également le feu vert pour pouvoir déménager à Madrid. Les pourparlers entre les trois parties sont beaucoup plus avancés, mais Chelsea n’a toujours pas de remplaçant pour Courtois et attend donc avant de lâcher définitivement le meilleur gardien de la Coupe du Monde.