Football

L’élection de Lionel Messi Ballon d’Or de France Football avec un score de dictateur salue le génie du petit Argentin mais aussi la saison triomphale du FC Barcelone, qui place trois autres de ses joueurs dans le quinté de tête : Xavi (3e), Iniesta (4e) et Eto’o (5e). Seul le Ballon d’Or 2008, le Portugais Cristiano Ronaldo, passé cet été de Manchester United au Real Madrid (pour 94 millions d’euros), s’immisce dans le carré d’as "blaugrana". Eto’o est passé lui du Barça à l’Inter Milan, mais sa cinquième place récompense bien plus sa saison 2008-09 tonitruante (encore un but en finale de Ligue des champions, comme en 2006) que son début d’exercice sans éclat en Italie.

Vainqueur du championnat et de la Coupe d’Espagne (et même de la Supercoupe), vainqueur de la Ligue des champions (et même de la Supercoupe d’Europe), le Barça a fait main basse sur tous les trophées. Et il peut encore décrocher celui du Mondial des clubs au Qatar à la fin du mois pour un six sur six royal. "Ce prix est un cadeau pour lui aussi bien que pour le reste de l’équipe, a dit son entraîneur au Barça, Josep Guardiola. C’est un beau vainqueur, un joueur d’un niveau au-dessus."

"C’est pour moi un grand honneur, a, pour sa part, déclaré Messi. Je ne pensais pas m’imposer par une marge aussi importante (NdlR : il a même signé la victoire la plus écrasante de l’histoire de ce trophée : 473 points sur 480 possibles)."

Messi est aussi le premier Argentin sacré de ce titre officieux de meilleur joueur du monde. Diego Maradona aurait pu l’avoir avant lui, il jouait à Naples du temps de sa splendeur, mais "France Football" n’a intégré à son scrutin les non Européens évoluant sur le Vieux Continent qu’à compter de 1995.

Avec Kaka (de l’AC Milan au Real Madrid) 6 e et Zlatan Ibrahimovic 7 e , les sept premiers du classement jouent ou ont joué en Espagne ! La Liga est-elle en train de doubler à nouveau la Premier League anglaise pour le titre officieux de meilleur championnat du monde ? (AFP)