Le Rwanda libère Tchite !

David De Myttenaere Publié le - Mis à jour le

Football Le Rwanda renonce à sélectionner à l’avenir l’attaquant du Standard. La Dernière Heure/Les Sports a réussi à se procurer un courrier officiel écrit par la Fédération Rwandaise de Football (FERWAFA). Dans ce document, fait à Kigali le 31 mai 2011, le secrétaire général de la FERWAFA, signataire de la lettre, répond positivement à une demande de libération sportive envoyée le 11 avril 2011 par Mémé Tchite.

“Par la présente, nous répondons favorablement à votre demande et vous autorisons à jouer pour l’équipe nationale de votre choix. Nous vous certifions que notre décision est irrévocable” , mentionne le courrier de la FERWAFA.

Les joueurs n’étant pas autorisés à s’adresser personnellement à la Fifa, Mémé Tchite va transmettre cette lettre à l’Union belge pour qu’elle demande à la Fifa de réétudier le dossier de Mémé Tchite sur base de cet élément neuf.

Mémé Tchite rêve de jouer pour la Belgique. Et un attaquant comme lui intéresse forcément le sélectionneur des Diables Rouges. Mais, jusqu’à présent, la Fifa refuse d’autoriser l’attaquant de 27 ans à porter le maillot noir-jaune-rouge. L’instance internationale se base sur le règlement qui interdit à un joueur de faire plus qu’un changement d’association. Or, la Fifa en a déjà enregistré un, en faveur du Rwanda…

“Sur base d’un faux” , certifie Mémé Tchite. Dans sa lettre envoyée à la FERWAFA, l’attaquant du Standard avait rappelé que “sa qualification avait été acceptée et validée par la Fifa sur présentation d’une demande de qualification prétendument signée par moi-même et cela à mon insu” .

Malgré cette phrase, lourde de sens, le Rwanda a accepté de renoncer à Mémé Tchite. La Fédération Burundaise de Football, qui n’a jamais sollicité la qualification du joueur, va en faire de même. Les tractations entreprises par l’entourage du joueur vont également aboutir à une libération sans condition de l’attaquant. Plus rien ne devrait empêcher Mémé Tchite de jouer pour les Diables Rouges. Si la Fifa fait preuve de bon sens, une solution sera trouvée et contentera toutes les parties.

Pour le Standardman , qui a toujours privilégié un arrangement à l’amiable, l’idéal serait que la Fifa se positionne avant le 23 juin, date à laquelle l’affaire l’opposant à la Fifa est censée passer devant le tribunal de 1re instance de Bruxelles pour être jugée sur le fond.

Dans le camp de Mémé Tchite, on estime que le joueur a désormais 80 % de chance de pouvoir défendre les couleurs de la Belgique !

David De Myttenaere

Facebook

Derniers articles

Ailleurs sur le web

Les + consultés de la semaine

cover-ci

Cover-PM