Football

Le match d'ouverture de la deuxième journée du championnat de Belgique s'est terminé par un partage vierge (0-0) entre Waasland-Beveren et le Standard, qui a terminé la rencontre à dix suite à l'exclusion de Mehdi Carcela (89e).

Les Liégeois prennent la tête du classement avec 4 points et les Waeslandiens sont provisoirement 7e avec 2 unités. Le match de Ligue de Champions de mardi n'a pas empêché Michel Preud'homme d'aligner le onze vainqueur de Gand (3-2). L'objectif était simple: garder le ballon et caler l'adversaire dans sa zone. Un plan que les Rouches ont appliqué sans concrétiser leur abattage. Ainsi quand Razvan Marin envoie un tir à 115 km/h que Davy Roef relâche, Renaud Emond ne profite pas du rebond à cause de Joachim Van Damme (18e).

Après la pause boissons (25e), le Standard a campé dans le camp de Waasland-Beveren. L'objectif des visités était de conserver le 0 derrière. Ils ont eu chaud mais Roef a tout fait pour être l'homme du match. Le gardien s'est bien couché sur un coup de flamme de Marin (30e) avant de sortir le grand jeu su un centre de Marin vers Moussa Djenepo, la reprise d'Emond passe au-dessus (39e).

Entre-temps, Waasland-Beveren s'est approché une fois de Guillermo Ochoa et a arraché un coup de coin, que la défense du Standard a sorti sans la moindre difficulté (36e).

La deuxième mi-temps a aussi été joué à sens unique même si Francesco Forte a fait trembler Kostas Laifis (54e). Le Standard a directement réagi. A peine monté au jeu (63e), Carcela a lancé Paul-José Mpoku, qui a trouvé Emond mais Roef s'est interposé (65e). Après la deuxième pause boissons (68e), le match est apparu plus ouvert.

Ochoa n'a pas bloqué un tir appuyé de Van Damme sans que cela prête à conséquence (71e). Par contre, Roef a dévié de l'épaule une frappe surpuissante de Marin (77e). Cet arrêt spectaculaire a tenu Waasland dans le match et sur un superbe contre Aleksandar Boljevic a distillé un ballon qu'Opuku Ampomah a incroyablement placé de la tête au-dessus du but (87e). Juste après, le Standard s'est retrouvé à dix suite à l'exclusion de Carcela pour une faute sur Boljevic (89e).


Les réactions: "On ne peut s'en prendre qu'à nous-mêmes" regrette Cavanda

Paul-José Mpoku : "[Sur son exclusion], Mehdi Carcela veut arrêter le jeu. Un joueur fait la même chose sur moi après et il n'y a pas rouge. On se pose donc des questions. On a vu un bon Standard, mais malheureusement on n'a pas marqué et on est donc déçu. On voulait marquer mais on s'est un peu précipité par moment. Leur gardien a fait un très bon match. On a vu un Standard qui jouait au football et une bonne mentalité avec des joueurs qui se battaient les uns pour les autres."

Luis Pedro Cavanda : "Ce match est frustrant parce qu'on était venu pour les trois points mais on n'a pas réussi à marquer. On a dominé le match mais ils ont pris un peu de confiance en deuxième période et nous ont mis en difficulté. Le combat continue et le championnat est encore long. On ne pensait pas à l'Ajax et il fallait être prêt pour Waasland. On a donné notre maximum, sans parvenir à marquer. Si l'arbitre met une carte rouge à Mehdi, il doit la donner aussi juste après sur une faute de Waasland. On a raté des occasions et on ne doit s'en prendre qu'à nous-mêmes."

Davy Roef : "Avec l'aide de mon équipe, j'ai pu faire un bon match. J'ai beaucoup travaillé durant la préparation et je suis content de mon match. On a joué très bas car le Standard, l'un des favoris pour le titre, était très fort. On savait avant la rencontre que ce serait très difficile. On peut être content avec un point. Les frappes de Marin sont très puissantes et j'ai eu un peu de chance en arrêtant la dernière avec l'épaule."

Yannick Ferrera : "On n'a pas bien commencé le match et puis on a beaucoup plus produit en deuxième mi-temps et surtout on y a cru, ce qui était le message à la mi-temps. On a fait quelques changements tactiques qui nous ont aidés. On peut être content avec ce point, qui est mérité. Une clean sheet contre une armada offensive comme le Standard, c'est bien. On se cherche, mais c'est normal avec seize transferts entrants dont certains venant de championnats moins bons. On n'a pas forcément le temps pour s'adapter et on doit prendre directement des points, ce qu'on vient de faire contre deux bons adversaires. Il faut rester prudent et tirer des leçons de ce qu'on a fait, en continuant à croire en nous. De ce que je vois sur l'exclusion de Mehdi Carcela, il met un coup de pied et j'ai directement pensé que c'était rouge, mais je peux me tromper."

Michel Preud'homme : "Je n'ai pas de commentaire à faire sur l'exclusion, ni sur l'arbitrage. On a fait toute notre première mi-temps en se créant des occasions. Waasland a joué les contres en deuxième mi-temps, et les deux fois où le stade a vibré sont deux hors jeux. 90 % de notre match était très bien et les 10 % restants sont les buts à marquer. Quand on domine en déplacement une équipe de la sorte, on doit toujours marquer trois ou quatre buts. On connaît les qualités de Mehdi, surtout au niveau individuel mais il doit encore s'intégrer dans le collectif et s'adapter aux mouvements appris par les autres dès le début. Je ne peux pratiquement rien reprocher à mes joueurs aujourd'hui."


REVIVEZ NOTRE DIRECT COMMENTE