Football

Le Standard se déplaçait à Bruges dans l'espoir de se rapprocher des places européennes.

Bruges, lui, espérait frapper un grand (et dernier ?) coup sur ses adversaires dans la course au titre.

Après 8 minutes de jeu, Wesley s'échappe sur le côté droit. Son centre à ras de terre est repoussé par Laifis mais rebondit contre la cuisse de Fai. Le ballon revient vers Vormer qui ne se pose pas de questions et place astucieusement hors de portée d'Ochoa. Bruges fait (chanceusement) sauter le verrou des Rouches après moins de dix minutes.

Bruges double la mise à la 28e minute. La défense liégeoise se fait une nouvelle fois avoir côté droit. Dion Cools s'échappe et adresse un centre précis vers le crâne de Wesley. Le buteur brésilien ne se fait pas prier et crucifie Ochoa. Bruges s'envole, 2-0 !

A la demi-heure, qui d'autre qu'Edmilson pour ramener du suspense dans ce match ? Alors qu'ils viennent d'encaisser un second but, les Liégeois ne baissent pas la tête, loin de là. Superbe enchaînement technique de Carcela qui se joue des défenseurs brugeois. Son centre à mi-hauteur est repris par Edmilson. Cools est trop court, Gabulov est battu et les Liégeois y croient à nouveau, 2-1 !

Les Brugeois n'entendent pas laisser les Liégeois revenir dans le match... et Diaby en profite pour marquer l'un des buts de la saison. Cavanda veut jouer au plus malin avec Vanaken mais perd le ballon aux abords de la surface liégeoise. Le meneur de jeu brugeois trouve Diaby qui, sans regarder le but, déclenche une frappe limpide en se retournant, qui vient se loger dans le petit filet d'un Ochoa, pantois sur sa ligne, c'est 3-1 pour les locaux.

Ce n'est pas fini dans cette première mi-temps, ni dans ce match ! A la 40e minute, Edmilson, encore lui, permet au Standard d'y croire. Il est lancé dans le dos de Cools, réalise le crochet en rentrant dans la surface et enroule sa frappe dans la lucarne de Gabulov. Ce petit bijou valait le détour aussi !

20 minutes après le retour des vestiaires, Renaud Emond remet les deux équipes à égalité. Gabulov n'est pas irréprochable sur cette phase, mais c'est 3-3 !

Le Standard revendiquait un penalty après que Marin s'est écroulé dans le rectangle mais c'est dans l'autre sens que le penalty tombera 10 minutes plus tard ! Emond est en effet coupable d'une faute de main dans son rectangle, Diaby se charge de convertir le penalty, c'est 4-3 pour les Brugeois.

Le scénario incroyable s'est poursuivi jusqu'à la dernière minute de ce match. Cop, qui avait remplacé de façon peu compréhensible Edmilson à la 70e minute, est à la bonne place sur un ballon qui traîne dans le rectangle après un coup franc. Il crucifie Gabulov et permet aux Rouches de repartir avec un point de la Venise du Nord.

Au classement, Bruges reste bien évidemment premier avec 41 points. Anderlecht reste provisoirement deuxième en attendant le match entre Charleroi et La Gantoise de ce dimanche soir. Le Standard est troisième avec le même nombre de points (22) que La Gantoise, quatrième. Genk, 30 points, et Charleroi, 27 points, ferment la marche.

Renaud Emond : "Désolé pour le penalty"

Renaud Emond : "Sur le but, je récupère le ballon suite à une perte de balle de Refaelov, on part en contre-attaque et je m'écarte. C'est un but important pour moi aujourd'hui, même si je suis un peu désolé du penalty concédé. Mon bras n'est pas collé au corps, c'est un penalty indéniable. Quoi qu'il en soit, c'est un bon point pris, on sait que Bruges est une armada à domicile. C'est un match nul logique, les deux équipes ont tout donné. On fait notre petit bout de chemin en play-off et on espère continuer comme ça."

Abdoulaye Diaby : "Normalement Vormer est désigné et le coach voulait que ce soit soit lui soit Vanaken qui le tire. J'ai demandé à Vormer de le prendre et il a dit oui. On en a eu beaucoup , je suis un attaquant, et j'en ai pas mal provoqué cette saison, quatre je pense, et j'avais jamais rien dit. Aujourd'hui, je me sentais bien, j'avais déjà marqué dans le match et j'avais envie de le prendre."

Revivez le direct commenté